Coronavirus : Une pharmacienne en garde à vue pour une vente illégale de masques à Marseille


Illustration. (Shutterstock)

La vente a attiré de nombreux clients, mais pas uniquement. Des policiers en patrouille ont trouvé très suspect cette file d’attente interminable devant la pharmacie.

Leurs soupçons étaient fondés. Des policiers du commissariat de Noailles à Marseille (Bouches-du-Rhône) procédaient à des contrôles sur les déplacement des passants dans le quartier lorsqu’ils ont vu des dizaines de personnes attendre devant une pharmacie.

Les fonctionnaires ont alors surveillé discrètement les entrées et sorties du commerce et ont constaté que l’officine vendait des masques chirurgicaux. Ils ont alors constaté que les ventes se faisaient à l’unité, au grand public, contrairement aux directives du gouvernement qui a décidé de les réserver aux professionnels de santé notamment.

La pharmacienne interpellée et placée en garde à vue

Les policiers sont entrés dans la pharmacie et ont interpellé la gérante. Placée en garde à vue, elle a assisté à la perquisition de son officine. Les fonctionnaires ont constaté la présence d’une double caisse, en l’occurrence, un petit carton dans l’arrière boutique, relate La Provence.

Les forces de l’ordre ont saisi 5 boîtes de 100 masques, vides, et près de 400 euros en espèces. La pharmacienne, âgée d’une cinquantaine d’années, aurait rapidement reconnu les faits.


« Suivant la quantité demandée, elle les vendait entre 1 euro et 2,50 euros pièce » a confié une source proche du dossier au quotidien régional. Les enquêteurs vont s’attacher à établir si les masques étaient périmés ou non, ainsi que leur origine.