Coronavirus : Une famille de région parisienne venue en Dordogne pour des obsèques se fait crever ses pneus


Illustration. (Shutterstock)

En période de confinement, une famille de six personnes est venue de région parisienne à bord de deux voitures pour assister à des obsèques en Dordogne. Elle a subi l’acte malveillant d’un individu qui leur a crevé les pneus, visiblement mécontent de leur présence dans le secteur.


La mésaventure de cette famille de six personnes, originaire de Seine-et-Marne et des Yvelines, a débuté le dimanche 3 mai dernier au soir, en pleine période de confinement en raison de la pandémie de Covid-19.

Munis de leurs attestations de déplacement dérogatoire pour cause d’obsèques et du certificat de décès, les six membres de la famille ont fait le voyage jusqu’en Dordogne, rapporte France Bleu. Ils ont pris leurs quartiers dans un gîte de Simeyrols, dans le sud du département. L’hébergement avait été mis à leur disposition par la propriétaire des lieux pour les dépanner, les hôtels ne pouvant pas accueillir de client.

Ils ont garés leurs deux véhicules devant le gîte, qui supportent les mentions des départements 77 et 78 sur leurs plaques d’immatriculations. La propriétaire avait tout fait pour éviter un quelconque contact avec cette famille, notamment en préparant un repas froid. Elle n’était pas non plus présente sur les lieux.

Six pneus crevés sur huit

Les deux filles de la défunte de 92 ans, le compagnon de l’une d’elle et trois petits-enfants ont assisté, masqués, à la cérémonie au funérarium qui a eu lieu le lendemain, lundi. Les obsèques se sont déroulées le mardi.


Ce n’est que le mercredi, au moment de son départ, que la famille a découvert avec stupéfaction que six des huit pneus de leurs deux voitures avaient été crevés. Une plainte a donc été déposée à la gendarmerie de Carlux.

Entre les deux gendarmes rencontrés pour le dépôt de plainte, ainsi que les deux remorqueurs et le garagiste : il ne fait aucun doute que cet acte de vandalisme aura augmenté les risques de contamination durant ce déplacement. Un acte visiblement à l’initiative d’un individu inconséquent, dont la famille endeuillée aurait préféré se passer.