Corrèze : Accusé d’avoir noyé sa mère de 88 ans, un homme mis en examen et écroué


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Le corps sans vie d’une femme de 88 ans a été retrouvé à Astaillac en Corrèze le samedi 24 juillet dernier. Cette dernière est morte par noyade. Son fils unique de 59 ans est passé aux aveux, il a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Elle était partie voir son fils en Corrèze mais n’est jamais revenue. Suzanne Sirvent, 88 ans, une habitante du village de Mondavezan en Haute-Garonne, a été retrouvée sans vie à Astaillac (Dordogne) où elle se trouvait avec son fils de 59 ans rapporte La Dépêche. L’octogénaire qui était une correspondante du quotidien régional, est morte par noyade.

Les gendarmes ont d’abord privilégié la piste accidentelle mais c’est la piste criminelle qui s’est imposée. Le fils de la défunte a été placé en garde à vue puis a reconnu les faits. Il a ensuite été mis en examen pour « meurtre sur ascendant » et écroué. Un juge d’instruction a été nommé et les gendarmes de la section de recherches (SR) de Limoges sont chargés de mener la suite des investigations.

Car malgré les aveux du quinquagénaire, il est nécessaire de « vérifier les faits » a rappelé le procureur de la République de Limoges, Baptiste Porcher. Le suspect, dont les motivations ne sont pas connues, risque la réclusion criminelle à perpétuité.