Corse : Une femme de 35 ans tuée de plusieurs coups de feu par son ex-conjoint.

Julie Douib a été tuée par son ex-compagnon ce dimanche. (photo Facebook)

Julie Douib, 35 ans, mère de deux enfants, a été abattue de plusieurs balles tirées par son ex-conjoint ce dimanche, à son domicile à l’Ile-Rousse (Corse). Ce dernier a été placé en garde à vue après s’être rendu aux gendarmes.


« Manifestement, ce serait le compagnon de la victime qui lui aurait tiré dessus à deux reprises. Il s’est présenté dans la foulée aux services de gendarmerie pour se constituer prisonnier » a déclaré la procureur de la République de Bastia, Caroline Tharot.

Le mis en cause, Bruno Garcia, 43 ans, a été placé en garde à vue en fin de matinée dimanche. Sa mesure de privation de libertés a été prolongée ce lundi.

Plusieurs plaintes avaient été déposées

Cette maman de deux enfants de 8 et 10 ans, était victime de violences conjugales selon les témoignages dans son entourage et ce, depuis de longs mois.

Le couple était en cours de séparation dans un climat de conflits. Chacun de leur côté, ils avaient respectivement déposé plainte pour violences, vol ou dégradation explique France Bleu. Une situation qui avait amené le juge a décider du placement provisoire de deux enfants du couple chez leur père, en attendant les conclusions d’une enquête sociale.

La victime ne se sentait pas en sécurité

« Julie m’avait dit qu’elle s’inquiétait parce qu’on ne la prenait pas au sérieux. Il faudra peut-être que je meure pour que l’on me prenne au sérieux » a déclaré la vice-présidente de la communauté de communes de l’Ile-Rousse, Antoinette Salducci, qui connaissait la victime.

« Je crois que quand il y a le moindre doute, chacun doit en avoir conscience, la personne violente peut déraper à tout moment. C’était tout à fait prévisible » a-t-elle ajouté.

130 femmes ont été tuées en 2017 en France, sous les coups de leur compagnon, ex-conjoint ou petit ami, contre 123 en 2016, selon les chiffres communiquées par le ministère de l’Intérieur.