Côtes-d’Armor : Un couple condamné pour avoir violé ses 3 enfants durant des années


Illustration. (Shutterstock)

Un père et une mère ont été condamnés ce jeudi respectivement à 18 ans et 13 ans de prison pour des viols sur leurs enfants, qui ont duré pendant des années.

Le calvaire de ces trois enfants a duré de longues années près de Loudéac. Leur père et leur mère aujourd’hui divorcés ont été jugés en leur présence cette semaine, par la Cour d’assises des Côtes-d’Armor, à Saint-Brieuc. Les trois victimes vivent dans des familles d’accueil depuis l’incarcération de leurs parents il y a quatre ans.

Le procès a duré quatre jours et le délibéré 7 heures. Les viols incestueux et les sévices étaient commis en tant que punition ou de chantage à des cadeaux explique Ouest-France.

L’un des trois enfants était âgé de seulement 3 ans lorsqu’il a enduré ces agressions sexuelles, entre 2011 et 2015. Une autre des victimes a subi la même chose durant quatre années. Seul le quatrième et dernier enfant du couple a échappé à ces crimes, il était alors bébé.

Une vidéo postée par erreur sur Facebook a permis de mettre fin au calvaire

L’enquête a débuté grâce à un signalement d’une amie du couple. Le père de famille avait posté par erreur sur Facebook, une vidéo montrant sa femme en train de faire une fellation à son fils alors âgé de 9 ans.


La séquence a été retirée du réseau social une demi-heure plus tard mais la témoin l’avait déjà repérée et a rapporté ces terribles images au 119 « Enfance en danger ». Les enquêteurs ont rapidement interpellé et placé en garde à vue les parents qui ont ensuite été mis en examen et écroués.

Les accusés ont reconnu les faits

L’homme âgé de 50 ans qui est un ressortissant anglais installé en France depuis 1989 a reconnu des viols sur deux de ses enfants, ainsi qu’une tentative sur un troisième. De son côté, la mère de famille a avoué des agressions sexuelles ainsi qu’une complicité dans certains viols.

Ces derniers ont écopé respectivement de 18 ans et 15 ans de réclusion criminelle pour viols, complicité de viols et corruption de mineur.