Course-poursuite à 200 km/h sur l’A9 dans l’Hérault : un péage forcé, un policier blessé et 2 hommes interpellés


Un fuyard a pris tous les risques pour échapper aux policiers durant la nuit de jeudi à vendredi, à Montpellier. Une voiture de police a été percutée et un fonctionnaire blessé. (photo DDSP 34)

Le comportement dangereux de deux hommes qui voulaient échapper aux policiers aurait pu causer un drame, dans la nuit de jeudi à vendredi à Montpellier (Hérault).

Les policiers ont été avisés, ce jeudi peu avant minuit, de la conduite dangereuse d’un automobiliste sur l’avenue de la Liberté à Montpellier, qui faisait des embardées. L’immatriculation de cette Mini a été communiquée à l’opérateur du « 17 ». Vérifications faites, il a constaté que la voiture avait été volée la veille, dans la rue du Faubourg Saint-Jaumes, relate Midi Libre.

Aussitôt, les patrouilles du secteur ont été avisées des faits par le Centre d’information et de commandement (CIC). La Mini a été repérée un peu plus tard au niveau du rond-point des Prés d’Arènes, par un équipage de police qui a tenté de l’intercepter. Au lieu d’obtempérer, le conducteur qui transportait un passager a accéléré vers l’autoroute A709, en direction de Sète.

Un véhicule de police percuté

La course-poursuite a atteint les 180 km/h, tandis que le fuyard zigzaguait entre les voitures. Il a tenté de sortir à Montpellier Ouest, mais la densité de la circulation l’en a empêché. Le chauffard est donc reparti de plus belle, toujours sur l’A709. Arrivé au péage de Saint-Jean-de-Védas, il a n’a pas hésité à enfoncer une barrière pour continuer sa route.

Deux véhicules de police, dont un de la Brigade anti-criminalité (BAC) se trouvaient derrière lui à ce moment-là. Ils sont parvenus à prendre en tenaille la Mini derrière un bus. Prêt à tout pour s’échapper, le chauffard a tenté de percuter le véhicule de police à sa gauche, et s’est extrait de ce piège. Sa vitesse a alors atteint les 200 km/h.


À hauteur de la commune de Fabrègues, après avoir parcouru plus d’une vingtaine de kilomètres avec les policiers à ses trousses, le conducteur a emprunté la bande d’arrêt d’urgence. Il a ralenti et le passager est descendu de la voiture toujours en circulation.

Les fonctionnaires sont alors remontés au niveau de la Mini et le suspect a percuté leur voiture. Ce dernier a ensuite quitté l’habitacle côté passager, tandis que son véhicule roulait encore, à vitesse réduite.

Le passager se rebelle, un policier blessé

Le fuyard n’a pas hésité à traverser les six voies de l’autoroute en courant, poursuivi, là encore, par un policier. Le fonctionnaire est parvenu à le maîtriser et à l’interpeller de l’autre côté du cordon routier, précise le quotidien régional. Son passager, qui avait pris la fuite un peu plus tôt, a été rattrapé par la BAC. L’un des policiers a été sérieusement blessé à un bras lors de son interpellation difficile.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue, mais leur identité formelle n’a pas encore été établie. Ils ont assuré être des ressortissants algériens, âgés de 17 et 27 ans. Les investigations se poursuivent.