Course-poursuite dans les Yvelines : l’ado de 14 ans sous cannabis conduisait une voiture volée


Illustration. (shutterstock)

Cinq jeunes individus ont été interpellés la semaine dernière à Saint-Cyr-l’École (Yvelines) par les policiers municipaux d’Élancourt. Ces derniers se trouvaient à bord d’un véhicule volé conduit par un adolescent de 14 ans.

L’intervention a commencé par un refus d’obtempérer à Trappes. Une patrouille de la police municipale d’Élancourt, commune voisine, a aperçu un conducteur circulant à pleine vitesse à bord d’une Renault Twingo et lui a ordonné de s’arrêter relate Le Parisien. Le chauffard a pris de nombreux risques pour échapper aux policiers. Ce même véhicule – signalé volé – avait déjà commis un refus d’obtempérer dans le VIIIe arrondissement de Paris ainsi qu’à Fontenay-le-Fleury, les jours derniers.

Une dizaine de kilomètres plus loin, le fuyard a perdu le contrôle de son véhicule, sur la commune de Saint-Cyr-l’École. Le conducteur et les quatre passagers ont alors été interpellés. Ils n’ont pas été blessés dans l’accident.

Les fonctionnaires se sont rendu compte que le chauffard n’était âgé que de 14 ans. En outre, il avait consommé du cannabis (en plus de conduire sans permis). Cette Twingo avait été signalée volée le 23 mars dernier à Maurepas. Lors de leur garde à vue, aucun des cinq suspects n’a donné de précision sur ce vol.

Quatre des cinq interpellés, âgés de 15 et 16 ans, ont été présentés à un juge des enfants pour être mis en examen, avant d’être laissés libres sous contrôle judiciaire. Le chauffard a quant à lui été placé dans un centre éducatif fermé.

Un autre chauffard quelques jours plus tôt

Deux motards de cette même police municipale avaient essuyé un autre refus d’obtempérer quelques jours auparavant, à Guyancourt, racontent nos confrères. L’automobiliste de 21 ans avait accéléré avant de perdre le contrôle de son véhicule et de percuter un poteau. Il avait finalement pris la fuite à pied après s’être débarrassé d’un sachet de cannabis.

L’homme s’est finalement présenté au commissariat le 30 mars. Jugé dans le cadre d’une comparution immédiate, il a écopé d’une peine de 16 mois de prison ferme et a été écroué à l’issue de l’audience.