Course-poursuite et coups de feu à Montpellier : un policier traîné sur près de 2 km


Illustration © Actu17

Dangereuse course-poursuite dans la nuit de jeudi à vendredi à Montpellier (Hérault). Un automobiliste a refusé de se soumettre à un contrôle et a pris tous les risques pour échapper à la police. Il a été blessé par balle après avoir traîné un policier pendant près de 2 kilomètres.


Tout a commencé par un contrôle routier vers 00h45 rue Paul Rimbaud dans le quartier des Cévennes à Montpellier. Le conducteur d’une Renault Clio a refusé de s’arrêter lorsqu’un équipage de police lui a demandé et a accéléré.

Un peu plus loin, l’automobiliste qui était avec trois autres personnes à bord, a fait semblant de stopper sa voiture explique France Bleu. Mais lorsque les policiers sont descendus de leur véhicule pour s’approcher de la Clio, l’homme a brutalement redémarré. Les fonctionnaires ont décidé d’utiliser un stop-stick (une herse) pour arrêter la voiture. Le fuyard a alors bloqué ses roues.

Un policier tente de le maîtriser, il redémarre

Les forces de l’ordre en ont profité pour se rapprocher et ont tenté d’interpeller le conducteur. L’homme a refusé d’ouvrir sa portière. L’un des policiers a brisé la vitre côté conducteur dans le but de le neutraliser. Mais le mis en cause a une nouvelle fois redémarré en trombe. Le fonctionnaire n’a pas eu d’autres choix que de s’accrocher à la portière de la Clio pour ne pas chuter brutalement au sol.

Le chauffard ne va pas s’arrêter pour autant, bien au contraire. Il a poursuivi sa course folle durant plusieurs minutes, roulant jusqu’à 80 km/h. Il a ensuite tenté de percuter une voiture arrivant en sens inverse, pour que le policier soit touché. Voyant ce qu’il se passait, le conducteur arrivant en face a fait une embardée pour éviter le pire.


Les policiers ouvrent le feu

Un autre équipage de police est arrivé devant le chauffard mais ce dernier a une fois de plus refusé de s’arrêter. Les forces de l’ordre ont cette fois ouvert le feu. Le conducteur a été touché à l’épaule et à la jambe précise la radio. Les quatre suspects dans le véhicule ont pu à ce moment-là être interpellés.

Le chauffard âgé de 19 ans, a été pris en charge par les pompiers alors que les policiers lui avaient prodigué les premiers soins. Il a été conduit au CHU de Montpellier et placé en garde à vue différée. Les trois autres individus âgés de 18, 23 et 39 ans ont eux aussi été placés en garde à vue. Les quatre hommes sont tous bien connus des services de police.

« Notre collègue a failli y laisser sa peau »

Fort heureusement, le policier qui a été traîné sur un peu moins de 2 kilomètres n’est que légèrement blessé. Très choqué, il a été conduit à l’hôpital où il s’est vu attribuer 3 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). « Heureusement qu’il était en très bonne condition physique. Notre collège est blessé légèrement, mais c’est un véritable miracle », a précisé David Leyraud, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance Police Nationale. « Notre collègue a failli y laisser sa peau », a-t-il ajouté.

Une enquête a été ouverte et confiée aux enquêteurs du Service régional de police judiciaire (SRPJ).