Couvre-feu : Voici l’attestation dérogatoire à télécharger pour sortir entre 21 heures et 6 heures


L'attestation dérogatoire a utilisé durant le couvre-feu est disponible. (Illustration/Actu17)

Il sera nécessaire de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire pour sortir durant le couvre-feu qui débute ce vendredi soir à minuit, en Île-de-France et dans huit métropoles.

Les départements d’Île-de-France ainsi que les métropoles d’Aix-Marseille, Lyon, Lille, Grenoble, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse, sont concernés par le couvre-feu qui débutera chaque soir à 21 heures pour se terminer à 6 heures du matin, avec pour but de lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Il sera possible de sortir durant ce couvre-feu, seulement pour les motifs suivants :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée et l’achat de médicaments
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant
  • Convocation judiciaire ou administrative
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative
  • Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie

Il faudra vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire que vous pouvez télécharger ici. Pour l’heure, elle n’est disponible qu’en format papier, à imprimer, dans différents formats, en français et en anglais. Il est aussi possible de la recopier sur papier libre. L’attestation sera prochainement proposée au format numérique.

Concernant les motifs de déplacement professionnel, il est nécessaire de présenter un justificatif de l’employeur (un justificatif de déplacement professionnel à télécharger sous l’attestation dérogatoire, ndlr), ou une carte professionnelle pour les professions libérales, les journalistes ou les forces de l’ordre, en cas de contrôle.


Une amende de 135 euros

En cas de non-respect de ces nouvelles mesures, une amende de 135 euros sera dressée, « et s’il y a réitération, au bout de trois fois, six mois d’emprisonnement possible et 3750 euros d’amende », a précisé le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ce jeudi.