Covid-19 : Le couvre-feu à 18h ne «freine pas suffisamment» le virus, «différents scénarios» étudiés


Gabriel Attal le 15 juillet 2020 à Paris. (photo Yoan Valat/POOL/EFE/Newscom/MaxPPP)

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s’est exprimé à l’issue du Conseil des ministres à la mi-journée ce mercredi, notamment au sujet du coronavirus.

L’évolution de l’épidémie est suivie de très près par le gouvernement. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a évoqué la situation de la France face au Covid-19.

« L’épidémie circule dans notre pays avec un plateau haut ascendant depuis plusieurs semaines », a-t-il d’abord déclaré, après le Conseil des ministres. « Le couvre-feu à 18h a une efficacité relative (…) et ne freine pas suffisamment » le virus a-t-il ajouté.

Un « confinement très serré » parmi les hypothèses

« Différents scénarios » sont à l’étude pour faire face à la situation sanitaire a précisé Gabril Attal. Ils feront l’objet d’une concertation avec le Parlement et les syndicats.

« Nous envisageons plusieurs scénarios qui vont d’un maintien du cadre actuel avec le couvre-feu à 18 heures », a expliqué le porte-parole du gouvernement, jugeant cette solution « à ce stade peu probable ». Un « confinement très serré » fait partie des scénarios envisagés a-t-il annoncé.

Le variant britannique détecté dans 14% des tests en Île-de-France

« Des variants se développent à un rythme important », a poursuivi Garbiel Attal. Selon France Bleu ce mercredi qui cite François Cornu, directeur général d’Eurofins Biomnis, le variant britannique a été détecté dans 14% des tests positifs en Île-de-France.