Covid-19 : Un confinement partiel instauré dans les Alpes-Maritimes pour les deux prochains week-end


La ville de Nice. (Illustration/shutterstock)

Le préfet des Alpes-Maritimes Bernard Gonzales vient d’annoncer la mise en place d’un confinement partiel dans le département, pour les deux week-end à venir.

Lors d’une conférence de presse ce lundi concernant la situation sanitaire liée au coronavirus, Bernard Gonzales a évoqué « une situation très inquiétante », avant d’annoncer la mise en place d’un confinement partiel dans le département des Alpes-Maritimes durant les deux prochains week-end, du vendredi soir 18 heures, au lundi 6 heures.

Seules les communes de l’aire urbaine littorale sont concernées par cette nouvelle mesure de restriction. Cette zone s’étend de Menton à Théoule-sur-Mer, et « concentre près de 90% de la population et qui est le principal lieu de contamination », a expliqué le préfet.

Par ailleurs, le masque sera désormais obligatoire dans tous les lieux publics des villes du département. En outre, les commerces de plus de 5000 m² vont devoir fermer « dès demain » mais ils pourront continuer à pratiquer le « click and collect ». Les commerces sont aussi appelés à mettre en place un « médiateur Covid » qui sera chargé de gérer les mesures sanitaires auprès des clients.

De plus, les contrôles aux frontières vont être renforcés a annoncé Bernard Gonzales.

Un taux d’incidence trois fois supérieur à la moyenne nationale

« Nous étions sur ce plateau, mais l’augmentation de la proportion du variant anglais, plus contagieux et probablement plus dangereux, est en train de faire basculer l’incidence qui ne fait que monter et sature encore plus les services hospitaliers », a expliqué Olivier Guérin, chef du pôle gériatrie du CHU de Nice et nouveau membre du conseil scientifique.

Le taux d’incidence dans les Alpes-Maritimes est de 588 pour 100 000 habitants, a précisé le directeur de l’Agence régionale de santé de la région PACA. « Un chiffre trois fois supérieur à la moyenne nationale » a-t-il rappelé.