Creuse : Un homme de 56 ans meurt en attendant l’arrivée des secours


Illustration Actu17 ©

L’agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine a ouvert une enquête administrative après la mort d’un homme de 56 ans à Gentioux-Pigerolles (Creuse), avant l’arrivée des secours, malgré deux appels téléphoniques.


Y a-t-il eu un dysfonctionnement ? Un homme âgé de 56 ans est décédé dans un village isolé de la Creuse, à Gentioux-Pigerolles, alors qu’il attendait l’arrivée des secours. C’est l’épouse de la victime qui, à 5h44 ce mardi, les a appelé. Son appel a été transféré au SAMU de Corrèze qui n’était pas en mesure d’intervenir explique La Montagne.

Un deuxième appel a été passé environ 15 minutes après et les sapeurs-pompiers de Faux-la-Montagne ont été alertés. Ces derniers sont arrivés sur place à 6h24 mais il était déjà trop tard. L’homme était décédé.

« Les procédures ont été respectées »

Pour le colonel Vincent Neuzan, directeur adjoint du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de Creuse, « les procédures ont été respectées ». « Au premier appel, la victime ne souffrait que de douleurs abdominales. Une ambulance a été actionnée » mais « une ambulance privée à ces horaires-là c’est entre 30 minutes et une heure » a-t-il précisé.

La victime de 56 ans a ensuite été victime d’un arrêt cardio-respiratoire. C’est à ce moment là que son épouse a passé un second appel selon les premiers éléments de l’enquête. « A ce moment-là, il y a urgence et nous partons immédiatement » a expliqué le colonel Vincent Neuzan.

Ni « l’aspect psychologique » de la victime, qui était gravement malade et avait subi de nombreuses opérations « ne doit être négligé », ni l’aspect géographique, a expliqué le directeur adjoint du SDIS au journal Le Figaro. « Si vous voulez bénéficier de secours en quelques minutes, il vaut mieux habiter Paris que la Creuse. C’est malheureux mais c’est une réalité » a-t-il conclu.

« Imaginez ce qu’a dû vivre son épouse »

« J’attends les résultats de l’enquête pour savoir s’il y a eu dysfonctionnement même si, dans notre secteur, des problèmes de délai d’intervention peuvent surgir fréquemment » a déclaré pour sa part le maire de la commune, Dominique Simoneau. « Imaginez ce qu’a dû vivre son épouse. C’est terrible d’attendre aussi longtemps ».