Dakar 2022 : Un pilote français grièvement blessé par un engin explosif, la piste d’un attentat évoquée

Le pilote Yazeed Al Rajhi et son copilote Michael Orr participent à la première étape du Rallye Dakar 2022, le 1er janvier 2022. (Biel Aliño/EFE/Newscom/MaxPPP)

Le pilote de la catégorie auto, Philippe Boutron, du Dakar 2022, a été grièvement blessé au mollet par l’explosion d’un engin explosif qui se trouvait sur un véhicule d’assistance de son équipe, Sodicars, ce jeudi à Djeddah (Arabie Saoudite). Il pourrait s’agir d’un attentat.

Philippe Boutron, 61 ans, pilote amateur de l’équipe française Sodicars et président du club de football de l’US Orléans (National) depuis 2011, pourrait avoir été la cible d’un attentat. Un engin explosif qui se trouvait sous un véhicule d’assistance de son équipe a détoné, à proximité d’une station essence. Au moment de l’explosion, la voiture se rendait aux vérifications techniques d’avant-course.

Jeudi soir, ASO, l’organisateur du Dakar a évoqué un « véhicule brutalement arrêté par une explosion soudaine ». Les autorités ont de leur côté parlé de plusieurs hypothèses, donc celle d’un « acte malveillant ».

« On ne peut pas exclure un acte de malveillance »

« Un véhicule d’assistance du Team Sodicars, en sortant de l’hôtel, a été immobilisé d’un coup, une explosion sûrement, et le véhicule a pris feu. Il y avait six personnes à bord, parmi eux un blessé, Philippe Boutron, qui a une blessure très grave à la jambe », a détaillé David Castera, le directeur de l’épreuve, ce samedi, dans l’émission « Le Dakar », sur France 4. « Il a été opéré, aujourd’hui (ce samedi, ndlr), il va mieux et il devrait rentrer en France dans les prochains jours. On pense évidemment bien à lui en ce moment ».

« Dans ce contexte, les autorités saoudiennes se sont mobilisées et mènent une investigation très poussée. Dans l’attente d’une réponse, on ne peut pas exclure un acte de malveillance, donc on a décidé avec les autorités d’augmenter très fortement les mesures de sécurité sur le rallye », a ajouté David Castera. Des images de vidéosurveillance montrent que trois individus se sont approchés du véhicule, laissant supposer l’installation d’une bombe artisanale, souligne L’Est Républicain.

En octobre 2020, une attaque au couteau était survenue au consulat général de France à Djeddah. L’assaillant avait été arrêté. « Nous appelons nos compatriotes en Arabie Saoudite à faire preuve d’une vigilance maximale », avait réagi l’ambassade de France dans un communiqué.