Dax : Un policier violemment roué de coups lors d’une intervention, quatre mineurs interpellés


Illustration. (photo Rémy Perrin/PhotoPQR/Maxppp)

Deux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont été blessés dans la nuit de samedi à dimanche à Dax (Landes) au cours d’une intervention. L’un des fonctionnaires a été roué de coups. Quatre mineurs ont été interpellés puis déférés ce lundi.

Une patrouille de la BAC a repéré peu après minuit trois individus qui circulaient sur deux scooters, au centre-ville de Dax. Les conducteurs avaient un comportement dangereux et l’un des deux-roues avait une plaque d’immatriculation non conforme. Malgré les demandes des policiers de s’arrêter, ils ont refusé le contrôle et ont accéléré. L’un des policiers a tenté de s’agripper à l’un des fuyards mais a chuté au sol.

Les deux scooters ont été localisés peu après, vers 00h30, sur les berges, alors qu’ils se trouvaient sur une voie réservée aux piétons indique une source policière. Les fonctionnaires de la BAC ont tenté de les interpeller mais la situation a rapidement dégénéré. Une dizaine d’individus s’en sont pris à eux.

Roué de coups de poing et pied puis frappé avec sa matraque

L’un des policiers a été poussé par terre avant d’être roué de coups de poing et de pied. Il a également reçu deux coups de casque. L’un des agresseurs a récupéré sa matraque télescopique qui était tombée au sol, et l’a frappé à la tête avec. D’autres policiers sont alors arrivés en renfort et ont mis un terme à cette violente agression. Un adolescent de 17 ans, qui avait encore la matraque en main, a été immédiatement interpellé puis placé en garde à vue. Il était jusqu’ici inconnu des services de police selon cette même source.

Le policier roué de coups a été transporté à l’hôpital. Il présentait de nombreux hématomes et a dû se faire poser neuf points de suture au niveau du cuir chevelu. Ce dernier s’est vu attribuer une incapacité totale de travail (ITT) provisoire de deux jours. Elle sera réévaluée après des examens. Son collègue qui a chuté au sol et qui a été touché aux genoux s’est lui aussi vu prescrire deux jours d’ITT.

Une information judiciaire a été ouverte

Trois autres adolescentes de 16 à 17 ans ont été interpellés un peu plus tard dans la nuit et ont été placés en garde à vue. Ils sont accusés d’avoir participé à l’agression du policier. Eux non plus n’étaient pas connu de la police jusqu’ici.

Le parquet de Dax a ouvert une information judiciaire pour violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique, en réunion et avec armes. Les quatre adolescents ont été présentés à un juge ce lundi après-midi.