Début d’incendie et inscriptions obscènes : l’église Saint-Paul à Montpellier profanée


L'église Saint-Paul à Montpellier. (Google view)

L’église Saint-Paul de Montpellier (Hérault) a été profanée vers 18 heures ce lundi soir. Il y a eu un début d’incendie et des inscriptions obscènes ont été écrites sur un mur se trouvant dans l’édifice. Une enquête a été ouverte.


L’alerte a été donnée peu avant 18 heures par le prêtre de la paroisse. Des dégradations venaient d’être commises dans l’église Saint-Paul à Montpellier. Les policiers se sont rapidement rendus sur les lieux. Un début d’incendie avait eu lieu sur une table en bois et des papiers avaient également brûlés. Le feu a toutefois été rapidement maîtrisé, les sapeurs-pompiers n’ont pas eu besoin de se déplacer.

Selon les premiers éléments, le ou les auteurs ont mis le feu à trois endroits différents en utilisant des allumettes. Ils ont d’abord mis le feu à un missel, puis à une nappe en tissu, ainsi qu’à une seconde nappe qui recouvrait un ambon en bois. Les éléments ont été noircis par ce début d’incendie, qui n’a pas fait d’autres dégâts.

Le prêtre a déposé plainte

Par ailleurs, des inscriptions ont été découvertes sur le mur blanc se trouvant derrière l’autel, avec un marqueur noir. Des propos obscènes, notamment « Je baise Jésus tous les soirs », selon une source proche de l’enquête. L’église était ouverte au moment où les faits se sont produits.

Des constatations et des prélèvements ont été réalisés sur place par les enquêteurs. Les investigations ont été confiées aux policiers de la sûreté départementale. Le prêtre de la paroisse a déposé plainte.