Décès de Miriam, percutée par une trottinette à Paris : une femme mise en examen pour homicide involontaire

Miriam Segato avait 32 ans. (photo Facebook)

Miriam Segato, 32 ans, est décédée après avoir été renversée par deux jeunes femmes à trottinette sur le quai de la Mégisserie à Paris (Ier), dans la nuit du 13 au 14 juin. Les policiers ont interpellé deux suspectes cette semaine. L’une d’elle a été mise en examen.

Elle est soupçonnée d’être celle qui a mortellement renversé Miriam Segato avec une trottinette électrique, vers 00h40 le lundi 14 juin. Une femme de 25 ans, infirmière de profession selon une source proche du dossier, a été mis en examen vendredi pour « homicide involontaire aggravé par deux circonstances » : le délit de fuite et un manquement délibéré à une obligation de sécurité ou de prudence. Elle a été laissée libre sous contrôle judiciaire.

La seconde femme qui avait été interpellée et placée en garde à vue au même moment que la mise en cause principale, a quant à elle été remise en liberté vendredi. Les deux femmes étaient semble-t-il ivres au moment des faits.

Au moment du drame, Miriam Segato se trouvait avec une amie sur le quai de la Mégisserie, au niveau de la voie Georges-Pompidou. L’ambiance festive a laissé place à l’horreur. Lorsque cette Italienne de 32 ans s’est effondrée, des individus en ont profité pour lui dérober ses affaires, notamment son sac à main. Des investigations sont toujours en cours concernant ce vol. La victime est décédée mercredi à la mi-journée des suites de ses blessures, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (XIIIe).

Miriam Segato, née à Rome, était originaire de la région de Toscane, dans le centre de l’Italie. Elle avait quitté son pays natal pour venir vire à Paris, dans le VIIIe arrondissement. La trentenaire travaillait dans un restaurant italien. Son décès a provoqué une vive émotion jusqu’en Italie où la triste histoire a été racontée par les médias.