Des commissariats d’Île-de-France ont reçu des appels avec des chants djihadistes


Des commissariats d'Île-de-France ont reçu des appels avec des chants djihadistes. (capture écran vidéo)

Plusieurs commissariats d’Île-de-France ont reçu des appels téléphoniques pendant lesquels des chants islamistes étaient diffusés. Une plainte pour « apologie du terrorisme » a été déposée par la préfecture de police.

Au moins trois commissariats ont reçu un appel avec des chants djihadistes, notamment celui de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) ce dimanche soir, celui de Drancy (Seine-Saint-Denis) et celui d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) selon nos informations, confirmant celles de BFMTV.

Il s’agit d’une chanson nommée « ma vengeance » diffusée par le groupe État islamique (EI) en juillet 2016, comme l’explique le syndicat de police VIGI dans un communiqué ce mercredi. « Ma kalash est armée, les civils désarmés, j’élimine des Français, c’est Valls qu’il faut remercier », peut-on entendre dans cette chanson.

La préfecture de police a annoncé à la chaîne d’informations avoir déposé plainte pour apologie du terrorisme.

Les faits surviennent quelques jours après l’attaque au couteau de la préfecture de police, dans laquelle quatre policiers ont été tués, une autre fonctionnaire ayant été grièvement blessée.