Des «pains» de cocaïne pure s’échouent sur les plages de la côte Atlantique, un risque sanitaire redouté


Un paquet de cocaïne découvert en septembre, à Melbourne en Floride (États-Unis), après le passage de l'ouragan Dorian. (Melbourne Police Department)

Les autorités s’inquiètent de ces paquets de cocaïne, d’origine inconnue, qui s’échouent sur les plages françaises.

Plusieurs « pains » de cocaïne pure ont été retrouvés sur les côtes françaises depuis mi-octobre. Ces paquets de drogue en poudre compressée s’échouent à intervalle régulier sur des plages de la côte Atlantique.

Plusieurs dizaines de kilos de cocaïne retrouvés

Le premier à être recensé a été découvert le 18 octobre dernier, vers 09h30, à Saint-Jean-de-Monts (Vendée), relate Le Figaro. Il s’agissait d’un « pain » d’un kilo de cocaïne emballée de plusieurs couches de plastique noir et de cellophane transparent.

À peine une semaine plus tard, le 26 octobre, un promeneur a découvert un deuxième paquet du même type sur la plage de Saint-Hilaire-de-Riez. Puis rebelote le 4 novembre, à Saint-Jean-de-Monts.

Les saisies se sont ainsi succédées à plusieurs endroits : Moutiers-en-Retz, La-Barre-de-Monts mais aussi en Charente-Maritime, dans les Landes et en Gironde. Quant à présent, 41 kg de cocaïne ont été découverts. Les enquêteurs ont constaté que les paquets supportaient les mentions « Brillante », ou bien « Diamante ». D’après eux, il s’agirait d’un critère de qualité relatif à la pureté de la poudre.


Un risque sanitaire redouté

Les scientifiques de l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) ont analysé le produit récupéré. La poudre contenue dans le paquet retrouvé à Saint-Jean-de-Monts était de la cocaïne pure à 83%, sans produit de coupe.

Compte tenu de la pureté de la drogue, celle-ci présente un « très gros risque sanitaire ».

D’autres découvertes vendredi

Près de 36 kilos de cocaïne, représentant une valeur marchande de plus de 3 millions d’euros, ont été retrouvés par la Douane de La Rochelle sur les plages allant de Cap Breton au Vieux Boucau. Même chose entre Lège-Cap-Ferret et Lacanau où les douaniers d’Arcachon ont appréhendé des paquets pour un total de 73 kg.

Origine inconnue

Les enquêteurs tentent de déterminer l’origine de tous ces paquets qui se déplacent au gré des courants marins. Pour l’heure, la provenance de la drogue est inconnue.

Début septembre, des dizaines de « pains » similaires ont été retrouvés sur le littoral de Floride, poussés à s’échouer par l’ouragan Dorian, selon la NBC.