Des tags insultants découverts sur au moins 5 églises à Bordeaux et son agglomération


L'église Notre-Dame à Bordeaux a été la cible de tags. (capture écran Google view)

Une demi-douzaine d’églises ont été la cible de tags à Bordeaux et son agglomération dans la nuit de samedi à dimanche.

Les inscriptions ont été découvertes ce dimanche matin sur au moins cinq églises, à Bordeaux et à Talence. Des tags qui ont été certainement fait de la même main selon les premiers éléments indique 20 minutes.

Les églises Notre-Dame, Saint-Paul, Sainte-Croix, Eulalie, et la basilique Saint-Seurin ont été taguées, tout comme l’ensemble scolaire Albert-le-Grand dans le quartier Saint-Genès précise le quotidien.

Des plaintes vont être déposées

La mairie de Bordeaux a indiqué qu’il s’agissait principalement de tags insultants le pape. Les messages font également référence à la sexualité et à la pédophilie.

Des faits qui se déroulent en plein procès du père Preynat à Lyon, pour agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans.


Des « actes odieux et méprisants »

D’autre part, le maire de Bordeaux Nicolas Florian (LR) a annoncé qu’il allait déposer plainte. « Des graffitis injurieux ont été découverts ce matin sur les murs de plusieurs églises de Bordeaux. Je condamne ces actes avec la plus grande fermeté. Ils vont être effacés le plus rapidement possible. Une plainte est déposée pour en retrouver les auteurs », a-t-il écrit sur Twitter.


Le maire de Talence Emmanuel Sallaberry a lui aussi réagi et a condamné « fermement ces actes odieux » et a annoncé sa volonté de porter plainte : « Des tags injurieux ont dégradé les murs de nos églises. Nous condamnons fermement ces actes odieux et méprisants. J’ai demandé aux services de la ville de les effacer le plus vite possible et qu’une plainte soit déposée à l’encontre des auteurs de tels actes ».