Des trottinettes en libre-service piratées parlent et tiennent des propos obscènes


Illustration Actu17 ©

Des individus ont piraté des trottinettes en libre service de la société Lime qui normalement, n’émettent que des mélodies. Résultat : des trottinettes parlent et tiennent des propos obscènes.


La plaisanterie n’a pas vraiment fait rire l’entreprise américaine Lime, visée par ces hackeurs en Australie.

Plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux par des internautes montrent des trottinettes de la firme tenant des propos obscènes en anglais, comme l’explique le site Gizmodo.

« Si tu comptes chevaucher mon cul, tire-moi les cheveux »

Sur ces images, au moment du déclenchement de la trottinette par l’intermédiaire de l’application pour smartphone, à la place de la mélodie habituelle, une voix parle : « Si tu comptes chevaucher mon cul, tire-moi les cheveux ».

Sur une autre vidéo publiée par la chaîne d’information 7 News Brisbane, une trottinette parle aussi : « Ne m’emmenez pas, je n’aime pas être chevauchée ». Interrogés par plusieurs médias australiens, les responsables de Lime dans le pays ont affirmé qu’ils étaient au courant de cette affaire. « Ce n’est pas intelligent, ce n’est pas drôle », a déclaré Nelson Savanh.

Un piratage simple déjà démontré

Une affaire qui ne va pas arranger les affaires de Lime en Australie dont le lancement dans le pays est à ce stade, un fiasco. Des utilisateurs avaient déjà expliqué il y a quelques mois être tombés sur des trottinettes dont les roues se vérouillaient toutes seules, subitement. Une mise à jour a depuis corrigé ce bug.

Ce n’est pas la première fois que des trottinettes en libre-service sont piratées de la sorte. En février, des chercheurs avaient montré qu’il était simple de hacker et de prendre le contrôle à distance des Xioami M365, un modèle très utilisé par les opérateurs en France. Pour l’heure, Lime n’a pas annoncé avoir résolu le problème.