Des vis, des os, du plastique dans la purée des crèches : les défaillances du géant du secteur


Illustration. (Bradly A. Schneider/Usaf)

Après plusieurs découvertes de corps étrangers dans les purées fournies par l’entreprise Elios, France Info a enquêté sur ce géant du secteur qui fabrique des repas pour les collectivités.

Des défaillances dans le contrôle de la nourriture destinée à de jeunes enfants ont conduit la cellule d’investigation de Radio France à mener des investigations sur cette société. Elior est un acteur majeur du secteur de la restauration collective en France.

Des responsables d’hôpitaux, de cantines scolaires ou d’entreprises d’Île-de-France se sont plaints après des incidents survenus lors de repas.

Une vis dans la purée…

Le premier signalement a été émis par des personnels d’une crèche Babilou de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), le 17 octobre 2018. L’accident avait été évité de justesse : l’auxiliaire puéricultrice avait retrouvé une vis dans la cuillère de purée qu’elle portait à la bouche d’un bambin, a indiqué le directeur de la crèche.

…ou encore un os

Cet incident ne serait pas isolé. Dans le courant du mois de janvier dernier, c’est un os dur et pointu mesurant un centimètre environ qui a été retrouvé dans la purée de l’assiette d’un enfant. Cette fois-ci, l’incident s’est produit dans une autre crèche Babilou à Suresne (Hauts-de-Seine).

Plusieurs incidents durant deux ans

La direction commerciale de l’entreprise Elior aurait reçu de nombreux signalements similaires, d’après France Info qui a pu avoir accès à des échanges d’e-mails privés. « À l’automne 2018, la direction commerciale reçoit de la part de ses clients crèches des plaintes concernant des corps étrangers. On nous parle de films plastiques, de boulons, de pièces métalliques, d’os, de morceaux de céramique, de morceaux de joints, trouvés dans les purées destinées aux enfants… », témoigne un ex-dirigeant de la société souhaitant rester anonyme.

Des dysfonctionnements dans une cuisine centrale

L’enquête aurait mis au jour des dysfonctionnements au sein de la cuisine centrale de Thiais durant deux années. C’est dans ce lieu, à Thiais dans le Val-de-Marne, qu’Elior fabrique la totalité des purées destinées aux bébés des crèches d’Ile-de-France clientes de la société.

Des procédures mises en oeuvre

De son côté, la société Elior s’est fendue d’une réponse aux journalistes de la cellule investigation de Radio France que vous pouvez consulter en cliquant ici.

Interrogée sur ces incidents survenus dans les crèches, l’entreprise souligne qu’aucun enfant n’a été blessé. Elle assure que de nouvelles procédures ont été mises en oeuvre pour éviter que cela ne se reproduisent.