Deux femmes interpellées sur l’A31 par la police judiciaire avec 13 kg d’héroïne et un kilo de cocaïne

Illustration. (Guillaume Bonnefont/IP3 Press/Maxppp)

Les enquêteurs de la police judiciaire de Dijon (Côte-d’Or) et d’Auxerre (Yonne) ont démantelé un trafic de drogue cette semaine. Deux femmes ont été interpellées alors qu’elles revenaient de Belgique avec près de 800 000 euros de produits stupéfiants. Mises en examen, elles ont été écroués. 13 kilos d’héroïne pure et 1 kilo de cocaïne ont été saisis, ainsi que 65 kilos de produits de coupe.

Belle prise de drogue pour les enquêteurs de la PJ de Dijon et d’Auxerre qui sont intervenus avec l’appui de leurs collègues de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Dijon. Dans la nuit de dimanche à lundi vers 2 heures, les policiers ont intercepté un véhicule sur l’autoroute A31 à hauteur de Toul (Meurthe-et-Moselle), dans lequel se trouvaient deux femmes selon une source proche du dossier, confirmant une information du Bien Public.

Elles revenaient de Belgique avec une importante quantité de drogue. Les enquêteurs de la PJ surveillaient ce réseau installé à Auxerre depuis près d’un mois. Dans le véhicule du duo, ils ont mis la main sur 13 kilos d’héroïne pure, un kilo de cocaïne et 65 kilos de produit de coupe, ce qui leur aurait permis d’augmenter la quantité de produits stupéfiants à écouler. C’est près de 800 000 euros de drogue à la revente qui a été saisie.

La drogue dispatchée dans la région et dans le sud de la France

Les deux femmes originaires d’Auxerre réalisaient régulièrement des allers-retours depuis la Belgique pour importer la drogue. Elle était ensuite distribuée dans la région mais également dans le sud de la France. Les suspectes auraient effectué une dizaine de voyages depuis le début du mois de novembre.

Au terme de leur garde à vue ce mardi, elles ont été mises en examen avant d’être placées en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet d’Auxerre et les investigations se poursuivent dans ce dossier.