Deux mineurs accusés d’une douzaine de vols avec violences à Lyon et Vénissieux interpellés

Illustration. (photo Baziz Chibane/PhotoPQR/La Voix du Nord/Maxppp)

Deux mineurs soupçonnés d’avoir commis une douzaine de vols avec violences sur des femmes, à Vénissieux et à Lyon, ont été interpellés par les policiers de la sûreté départementale du Rhône ce mardi. Bien connus des services de police, ils ont été placés en garde à vue. L’une de leurs victimes s’est vu prescrire 45 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Le travail minutieux des enquêteurs de la sûreté départementale (SD) a permis d’identifier les auteurs présumés d’au moins douze vols « à l’arraché » ce mardi, après plusieurs mois d’investigations. Ahmed et Walid, respectivement âgés de 17 et 14 ans, ont été interpellés au domicile de leurs parents, au petit matin, avant d’être placés en garde à vue.

L’affaire commence le vendredi 6 août dernier lorsque deux individus au visage dissimulé, qui circulent sur un puissant scooter blanc, dépouillent deux femmes dans le 8e arrondissement de Lyon tour à tour, en leur arrachant leur sac à main. L’un d’elle chute brutalement au sol au moment du vol et se blesse grièvement. Évacuée à l’hôpital, 45 jours d’ITT lui sont alors prescris. Les policiers de la SD sont chargés de l’enquête et font rapidement un rapprochement avec des vols au mode opératoire similaire, survenus sur la commune voisine de Vénissieux. Ils découvrent sur les vidéosurveillances que les auteurs sont très vraisemblablement les mêmes. A chaque fois, ils ont utilisé les cartes bancaires des victimes sans tarder, dans des tabacs, pour acheter des cigarettes et des jeux à gratter. Les deux complices prenaient toujours soins de conserver leur masque de protection respiratoire pour cacher au maximum leur visage.

Reconnus par des témoins, le scooter retrouvé

Les investigations se sont poursuivies et, début octobre, six nouveaux vols semblables ont eu lieu. Après plusieurs semaines de recherches, les enquêteurs sont parvenus à identifier deux suspects de 14 et 17 ans. « Ils ont notamment été reconnus par des témoins », indique une source proche de l’enquête, ce qui a donné des éléments supplémentaires aux policiers. Un travail de téléphonie a également montré la présence du duo sur les lieux des différents vols. En outre, lors des perqusitions, les fonctionnaires ont découvert le scooter blanc que les voleurs auraient utilisé.

Ahmed et Walid devraient être déférés ce mercredi soir en vue de leur mise en examen dans ce dossier.