Deux-Sèvres : Il met le feu à ses excréments pour les faire disparaître, 8 hectares de cultures partent en fumée


Illustration. (Shutterstock / krstrbrt)

Un homme s’est soulagé dans un champ et a voulu effacer ses traces en mettant le feu au papier usagé. Pas moins de 8 hectares de cultures sont partis en fumée.

Un incendie a mobilisé 53 sapeurs-pompiers, ce dimanche vers 14 heures au hameau « le Haut Gourneau » sur la commune de Chiché (Deux-Sèvres), relate Ouest-France. Un homme âgé de 31 ans, résidant dans le département, a fait ses besoins le long d’une haie sur le bord d’une petite route, près d’un dans un champ de cultures sur pied. Mais il a eu une mauvaise idée : celle de brûler ses excréments et le papier avec lequel il s’était essuyé.

Les flammes se sont rapidement propagées autour en raison du vent qui soufflait assez fort, selon le témoignage d’un riverain. Le trentenaire a bien essayé d’éteindre le départ de feu, mais il s’est brûlé aux mains et à l’avant-bras droit. Ses brûlures ne sont heureusement que superficielles. L’incendie est devenu incontrôlable. Il a alors alerté les secours et un important dispositif a été déployé.

Un drone et un bombardier d’eau mobilisés

Outre les dizaines de sapeurs-pompiers mobilisés, un drone a survolé la zone pour notamment évaluer les dégâts, et un avion a effectué un contrôle aérien. « Ce bombardier d’eau, basé à Bordeaux, effectue comme d’autres durant la période estivale, un gué aérien armé. Il est en vol permanent et celui-ci a été dévié de sa route pour effectuer une reconnaissance du point de situation », a indiqué au quotidien régional le lieutenant-colonel Guillaume Leroy, chef d’état-major du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS). Le pilote a finalement estimé qu’un largage n’était pas nécessaire.

Grâce à l’intervention des pompiers, 55 hectares de la parcelle ont été sauvés. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de gendarmerie de Bressuire. Les gendarmes ont auditionné le trentenaire sur place.


Il a ensuite été pris en charge par les secours et conduit au Centre hospitalier nord Deux-Sèvres à Faye l’Abbesse. Le maire de la commune, François Mary, s’est rendu également sur les lieux du sinistre.