Dijon : Tirs de mortiers d’artifice et projectiles sur les policiers et les pompiers aux Grésilles


Les policiers et les pompiers ont été pris pour cible ce dimanche aux Grésilles. (Google view)

Les policiers et les sapeurs-pompiers ont été pris pour cible par une quarantaine d’individus dans le quartier des Grésilles à Dijon (Côte-d’Or), ce dimanche après-midi.


Les forces de l’ordre ont été prises pour cible à plusieurs reprises ce dimanche après-midi. Les policiers ont été sollicités peu après 13 heures : un deux-roues avait été incendié rue Castelnau, dans le quartier des Grésilles. Une fois sur place, les sapeurs-pompiers et les policiers ont été attaqués. Ils ont été la cible de jets de projectiles et de tirs de mortiers d’artifice.

Six grenades lacrymogènes ont été utilisées pour repousser les agresseurs indique une source policière. La quarantaine d’assaillants a ensuite disparu et le calme est revenu dans le secteur. La piste d’un guet-apens est évoquée.

Nouvelle intervention vers 17 heures, non loin de là, sur l’avenue Champollion. Des barricades étaient en cours d’installation au milieu de la chaussée et les policiers n’ont pas tardé à intervenir. Une fois de plus, les fonctionnaires ont essuyé des tirs de mortiers d’artifice et des jets de projectiles de la part d’une quarantaine d’individus. Trois nouvelles grenades lacrymogènes ont été nécessaires. Une demi-heure plus tard, la situation s’est apaisée. Il n’y a pas eu de blessés, ni d’interpellation.

Ces agressions envers les forces de l’ordre et les pompiers seraient en lien avec l’enlèvement le matin même, dans ce même quartier, de deux deux-roues qui étaient signalés volés et qui servaient à des rodéos sauvages selon cette même source. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Dijon.


Des tirs de mortiers ce lundi soir

De nouveaux mortiers d’artifice ont été tirés dans le quartier des Grésilles ce lundi soir. Un témoin a diffusé sa vidéo sur les réseaux sociaux, d’autres se demandent ce qu’il se passe.