Tunisie : Double attentat suicide à Tunis, un policier tué et 8 blessés


Tunis a été frappé par un double attentat suicide ce jeudi à la mi-journée. Le dernier bilan fait état d’un policier tué et de 8 blessés.

Une première explosion s’est produite vers midi à Tunis (Tunisie), rue Charles-de-Gaulle dans le centre-ville, à proximité de policiers et non loin de l’ambassade de France.

Un policier a été tué dans cette attaque, un autre policier a été blessé, tout comme trois civils a indiqué le ministère de l’Intérieur tunisien.

Une seconde explosion peu après

Un deuxième kamikaze s’est fait exploser quelques minutes plus tard dans le parking arrière d’un bâtiment de la police dans le quartier d’El Gorjani, à Tunis, où se trouvent notamment des services de la Brigade anti-terroriste (BAT).

L’assaillant aurait attendu le passage d’une voiture de police pour déclencher sa ceinture d’explosifs. Quatre policiers ont été blessés lors de cette seconde explosion a précisé le ministère de l’Intérieur tunisien.


Quelques instants après cette double attaque, les unités antiterroristes ont été déployées dans la capitale tunisienne, et le centre-ville a été rapidement bouclé. « Nous avions démantelé ces dernières semaines de nombreuses cellules terroristes dormantes », a expliqué un responsable de l’information du gouvernement, Yousef Chahed, cité par les médias locaux.

Le double attentat se produit alors que les tunisiens seront appelés à voter à l’automne dans un double scrutin législatif et présidentiel, dans un climat politique qui reste tendu.

Le président tunisien dans un état « critique »

Le président de la République tunisienne Béji Caïd Essesbsi, âgé de 92 ans a été victime d’un « malaise grave » ont annoncé les autorités. Il a été conduit à l’hôpital et son état de santé est « critique », mais « stable », a précisé l’un de ses conseillers, démentant dans le même temps les rumeurs évoquant son décès.