Doubs : Lors de l’inhumation, elle découvre des ossements inconnus et un crâne d’animal dans le caveau familial


Illustration. (pixabay)

La sexagénaire a écrit au procureur de la République en demandant que soit ouverte une enquête pour « violation de sépulture et profanation ».

L’incroyable découverte a eu lieu en pleine inhumation des cendres de sa mère. Le 11 septembre dernier à Morteau (Doubs), la sexagénaire se trouvait devant le caveau familial lorsqu’il a été ouvert. La tristesse a laissé place à la sidération.

À l’intérieur, en plus des trois cercueils appartenant à la famille, des ossements humains d’inconnus s’y trouvaient, ainsi que le crâne d’un animal. La cérémonie s’est interrompue dans la confusion et la police municipale est intervenue pour procéder à des constatations.

Face à l’absence d’explication de la municipalité, la sexagénaire a déposé une main-courante et écrit au procureur de la République. Elle avait d’abord écrit au maire mais la lettre était restée sans réponse.

La malheureuse aurait été dissuadée de déposer plainte par la municipalité qui lui aurait affirmé qu’une enquête interne allait être diligentée. « J’ai tenté de les rappeler une dizaine de fois depuis, en vain. Leur silence est insupportable », a-t-elle témoigné.


D’autant plus que réglementairement, elle est dans l’impossibilité de faire retirer les ossements inconnus. « C’est absurde : nous ne pouvons pas enlever les restes humains, sauf à prouver qu’ils ne sont pas de notre famille ! », a-t-elle indiqué à L’Est Républicain.

L’urne contenant les cendres de sa défunte mère a été disposée dans le caveau, sur un côté, en attendant que le problème trouve sa solution.