Doubs : Une employée de Pôle Emploi censée lutter contre la fraude détourne 260 000 €


Illustration. (ricochet64 / Shutterstock)

L’employée malhonnête était… référente fraude à l’agence Pôle Emploi de Pontarlier dans le Doubs.

L’enquête au long cours a été menée par les policiers de la Brigade de Sûreté Urbaine (BSU), qui ont minutieusement épluché des milliers de feuillets et ont permis de confondre l’employée. L’affaire a éclaté lorsque cette dernière, spécialisée dans la lutte contre la fraude à Pôle Emploi, a été mise en arrêt de travail pour quelques mois.

Un collègue a pris son relais et s’est rendu compte que certains dossiers étaient suspects. Une enquête interne a été menée, puis les éléments compromettants ont été transmis à la police.

Sept receleurs et 260 000 € détournés

Les enquêteurs ont pu déterminer que la mise en cause inventait des emplois à des personnes en Suisse en gonflant leurs indemnités, relate L’Est Républicain. Ces sept individus touchaient donc des sommes indues et en reversaient une partie à l’employée malhonnête.

La somme totale détournée atteint 260 000 euros. L’enquête a mis en avant que la suspecte menait grand train : restaurants haut-de-gamme et achat d’une voiture.


Elle passe aux aveux

Les policiers ont interpellé et placé en garde à vue l’employée. Elle est passée aux aveux lors de ses auditions, dénonçant trois receleurs qui n’avaient pas été identifiés, en plus des quatre déjà repérés.

Tous doivent être jugés début décembre dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).