Drôme : Les policiers découvrent un arsenal d’armes blanches chez un homme fiché S, déjà condamné en 2016


Illustration. (© Photo Alexandre MARCHI/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN)

Les policiers du RAID et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont mené une perquisition au domicile d’un homme fiché S pour radicalisation à Portes-les-Valence (Drôme), ce jeudi. Ils ont découvert de nombreuses armes blanches, dont de nombreux couteaux de combat bien aiguisés.

Une opération de police s’est déroulée ce jeudi matin à 6 heures au domicile d’un franco-tunisien, marié et père de quatre enfants, à Portes-lès-Valence. Un homme bien connu des services de police puisqu’il est fiché S (sûreté de l’État, ndlr) pour radicalisation, et qu’il a déjà été condamné pour détention d’armes à feu en janvier 2016, à quatre ans de prison dont un avec sursis, rapporte France Bleu.

L’intervention a été réalisée à la demande du préfet de la Drôme, avec l’autorisation d’un juge des libertés et de la détention de Paris. L’homme âgé de 45 ans affiche toujours son islamisme radical et a fait l’objet d’un signalement lors de son passage derrière les barreaux.

Au cours de cette perquisition, les forces de l’ordre ont découvert plusieurs armes blanches dont de nombreux couteaux de combat qui étaient bien aiguisés. Toutes ces armes ont été saisies car l’homme est fragile psychologiquement indique France Bleu. Leur détention à domicile n’étant pas proscrite, le quadragénaire n’a pas été interpellé.

Trois armes à feu et une photo de Salah Abdeslam dans sa voiture

En décembre 2015, peu après les attentats du 13-Novembre, les policiers avaient découvert trois armes à feu dont un pistolet-mitrailleur Sten et un pistolet de calibre 7.65, au domicile du quadragénaire, qui avait été interpellé puis condamné le mois suivant avant d’être écroué.


Les fonctionnaires avaient également trouvé une photo plastifiée de Salah Abdeslam, l’un des terroristes de Paris, dans le pare-soleil de la voiture du mis en cause.