L’un des fugitifs les plus recherchés de Belgique interpellé en France dans la Drôme


Illustration. (Shutterstock)

Edouard Donys, 76 ans, s’était installé à Montélimar (Drôme) depuis un mois, sous une fausse identité.

Le fugitif faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen émis par la Belgique au début du mois d’octobre. Il a été interpellé ce jeudi matin à Montélimar par la brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF) qui l’avait placé sous surveillance. Le septuagénaire allait acheter son journal lorsque les policiers ont mis fin à sa cavale.

Les autorités belges ont bénéficié d’une information capitale de la part d’un indic’ pour le localiser.

Commanditaire d’un assassinat

En mars dernier, la justice belge a jugé Edouard Donys coupable d’avoir commandité l’assassinat de Françoise Michaux, selon la police fédérale. Il a écopé de 25 ans de prison.

La victime était une retraitée de 72 ans. Elle avait été tuée de deux balles – une dans la tête, l’autre dans la poitrine – en octobre 2013.


Une histoire d’héritage

L’enquête menée par la police belge avait conclu que l’ex-compagne d’Edouard Donys lui avait demandé d’éliminer sa belle-mère Françoise Michaux, relate BFMTV. Elle accusait cette dernière de vouloir la spolier de l’héritage de son père.

Edouard Donys, figure du banditisme belge, avait fait appel à un complice et avait commandité l’assassinat. Son ex-compagne et son complice ont été condamnés et écroués. Lui, bandit chevronné, s’est mis en cavale… jusqu’à ce jeudi matin.