Covid-19 : Emmanuel Macron s’adressera aux Français à 20h mardi depuis l’Élysée

Emmanuel Macron le lundi 16 août 2021. (capture écran)

Emmanuel Macron s’exprimera dans une allocution télévisée ce mardi soir à 20 heures, annonce l’Élysée.

Le chef de l’État prendra la parole mardi soir à 20 heures pour évoquer notamment la situation sanitaire liée au Covid-19. Emmanuel Macron s’était exprimé le 12 juillet dernier à ce sujet. Le président de la République pourrait rendre la 3ème dose de vaccin obligatoire selon les informations de RTL. Une obligation qui pourrait concerner les personnes les plus fragiles dans un premier temps.

Les indicateurs de l’épidémie en France, comme en Europe, repartent légèrement à la hausse. « On n’est pas sorti de l’épidémie, ni en France ni ailleurs, l’heure n’est pas venue de baisser la garde », a lancé le Premier ministre Jean Castex ce vendredi à Montpellier (Hérault). Le chef du gouvernement a appelé « à la mobilisation générale autour de la vaccination », avec notamment la 3ème dose pour les personnes concernées, notamment les plus de 65 ans. « Nous réfléchissons à celle du pass sanitaire sans doute plus que la piste de la vaccination obligatoire pour les plus de 65 ans », a ajouté Jean Castex.

« Le taux d’incidence est repassé au-dessus du seuil d’alerte », qui est établi à 50 cas pour 100 000 habitants. Il s’élevait à 61 ce jeudi, et « près de 80 départements connaissent une reprise légère mais réelle », a détaillé le Premier ministre. Ce mercredi, le gouvernement a annoncé que le port du masque serait de nouveau obligatoire la semaine prochaine dans les écoles, dans 39 départements.

Situation inquiétante en Allemagne et en Europe

La situation sanitaire est suivie de près en Allemagne où 35 357 cas ont été recensés ce jeudi. Il s’agit de la plus forte progression jamais enregistrée en 24 heures. 139 décès liés au coronavirus ont aussi été dénombrés hier dans le pays.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est alarmée ce jeudi du rythme « très préoccupant » de transmission du virus en Europe. « Si nous restons sur cette trajectoire, nous pourrions voir un autre demi-million de décès dus au Covid-19 dans la région d’ici février », a prévenu le directeur Europe de l’organisation, Hans Kluge.