Enfermée par erreur avec six hommes, une détenue de Fresnes porte plainte pour agression sexuelle

Illustration. (PhotoPQR/L'Est Républicain/Maxppp)

Une femme de 32 ans a déposé plainte au commissariat de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne). Elle affirme avoir été victime d’une agression sexuelle, après avoir été enfermée dans une salle d’attente de l’hôpital pénitentiaire de Fresnes avec six hommes.

Il s’agirait d’une erreur qui est survenue le 15 septembre vers 10h30 dernier raconte Le Parisien. Une confusion qui serait au départ de cette agression sexuelle. Une détenue de 32 ans s’est retrouvée enfermée dans une salle d’attente à l’établissement public de santé national de Fresnes durant de longues minutes, avec six détenus. Elle aurait prévenu le surveillant pénitentiaire qui l’a amenée qu’elle était « une fille », mais celui-ci n’aurait pas fait attention. Lorsqu’elle est sortie, elle a prévenu qu’elle avait été agressée sexuellement par l’un des prisonniers.

Ce matin-là, la trentenaire a été placé dans un « placard d’attente » – terme employé par les agents – le temps d’être appelée pour sa consultation gynécologique. Une procédure classique. Mais entre-temps, la porte s’est rouverte et six hommes ont été invités à s’asseoir dans cette même salle d’attente. La détenue aurait signalé l’erreur, en vain.

Il affirme qu’il a « faim » et l’agresse

L’un des six détenus aurait commencé à évoquer la sexualité, affirmant qu’il est là depuis six mois et qu’il a « faim ». La victime aurait subi un attouchement au niveau des fesses, avant d’être finalement extraite de la salle par un surveillant pénitentiaire. Un autre détenu s’en serait pris à elle verbalement.

L’administration pénitentiaire a ouvert une enquête pour « agression en salle d’attente » et les deux surveillants présents au moment des faits présumés ont été auditionnés. La détenue aurait dû être placée dans une salle d’attente réservée aux femmes.