Épinay-sur-Seine : Des photos personnelles de policiers découvertes dans des halls d’immeubles


Des photos personnelles de policiers ont été accrochées dans des halls d'immeubles d'Épinay-sur-Seine. (photo Unité SGP 93)

Des photos personnelles de fonctionnaires de police ont été découvertes dans des halls d’immeubles d’Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), dans la nuit de mercredi à jeudi. Les fonctionnaires concernés vont déposer plainte.

C’est une découverte inquiétante que les policiers ont fait la nuit dernière à Épinay-sur-Seine, dans le quartier des Presles. Des photos personnelles de leurs collègues étaient accrochées dans des halls d’immeubles. « Le préfet de Police et les policiers vont déposer plainte », indique la préfecture de police sur Twitter.

« Pendant que certains « moralisateurs » s’évertuent à démonter le projet de loi sécurité globale et notamment l’article 24, ce sont encore et toujours les policiers qui en font les frais », s’indigne le syndicat Unité SGP Police FO dans un communiqué, alors que le projet de loi a été adopté par le parlement ce jeudi, par 75 voix pour et 33 contre. Le syndicat « demande au Ministre de l’Intérieur que tout soit mis en œuvre pour retrouver les auteurs ».

« Un cap franchi pour punir les policiers qui s’attaquent aux trafics », réagit la déléguée nationale de l’organisation, Linda Kebbab.

Le ministre de l’Intérieur assure son « soutien total »

« Il n’est malheureusement pas rare que les policiers découvrent leurs identités dans des halls d’immeubles de cités, ou encore les immatriculations de leurs véhicules banalisés, mais des photos personnelles, je n’en ai pas souvenir… », nous confie un gradé de la préfecture de police.

L’affaire a fait réagir Gérald Darmanin sur Twitter. « Soutien total à nos policiers dont les visages et les noms ont été affichés à Épinay-sur-Seine en guise d’intimidation », a-t-il écrit. « Je n’accepterai jamais que l’on jette en pâture et que l’on menace ceux qui nous protègent. »

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour « acte d’intimidation ». Les investigations permettront de déterminer d’où viennent ces photos personnelles et de quelle façon les auteurs les ont obtenues.

La nuit précédente, les policiers et les pompiers ont été victimes d’un guet-apens sur cette même commune d’Épinay-sur-Seine. Appelés pour des feux de conteneurs poubelles, ils ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice et de jets de projectiles. Des violences urbaines s’étaient également déroulées ces derniers jours.