Essonne : Un homme de 80 ans égorgé à son domicile à Longjumeau


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Les sapeurs-pompiers ont découvert un homme âgé de 80 ans sans vie ce mercredi soir, à son domicile de Longjumeau (Essonne). Il avait été égorgé. C’est l’infirmière du défunt qui a prévenu les secours. La police judiciaire a été saisie de l’enquête.

Un homme âgé de 80 ans a été sauvagement tué à son domicile. Son infirmière libérale s’est présentée à son domicile à Longjumeau, vers 19h30, comme chaque jour. Elle a trouvé porte close et personne n’est venu ouvrir. Inquiète de voir que l’octogénaire ne répondait pas, elle a décidé de faire appel aux sapeurs-pompiers.

Les secouristes ont pénétré dans cet appartement situé au premier étage d’un petit immeuble de l’avenue du Général-de-Gaulle, puis ont fait une macabre découverte. L’habitant gisait au sol, décédé. Il présentait une importante plaie à l’arme blanche au niveau du cou. Il n’y avait aucune arme blanche près de son corps et la porte d’entrée était verrouillée. La clef du logement avait également disparu détaille une source proche du dossier.

Les policiers municipaux puis nationaux sont rapidement arrivés sur place et de premières constatations ont été réalisées. Un magistrat du parquet d’Évry s’est aussi déplacé. Qui en voulait à cet homme et dans quelles circonstances a-t-il été tué ? La piste menant à une dette est étudiée mais d’autres hypothèses sont considérées souligne une source policière. La victime était inconnue des services de police.

Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte et confiée à l’antenne d’Évry de la police judiciaire de Versailles.