États-Unis : Au moins 5 morts dans une fusillade à Milwaukee dans l’enceinte d’une brasserie de bière


Au moins cinq personnes ont été tuées ce mercredi à Milwaukee dans une fusillade. (capture écran vidéo @JermontTerry)

Une fusillade a fait au moins 5 morts ce mercredi après-midi dans une enceinte de la brasserie de bière Molson Coors, à Milwaukee, la plus grande ville de l’État du Wisconsin (États-Unis).


Un homme a ouvert le feu dans un complexe de la brasserie Molson Coors sur la Highland avenue à Milwaukee, peu après 14 heures (heure locale, 20h00 à Paris) ce mercredi.

Les forces de police sont rapidement arrivées sur les lieux et ont indiqué vers 16h45 qu’il n’y avait plus de menace mais que la situation était toujours en cours, invitant les habitants à rester en dehors de la zone concernée par l’intervention raconte le Milwaukee Journal Sentinel. Les employés qui s’étaient confinés dans les locaux au moment des coups de feu ont pu sortir vers 17h30.

La police n’a pas encore donné de bilan de cette fusillade mais ce même média local fait état de sept personnes décédées, dont le tireur qui se serait donné la mort. Ce dernier serait un ancien employé.

Donald Trump donne un bilan de cinq victimes décédées

Lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche où il a notamment évoqué la situation du coronavirus, le président américain Donald Trump a évoqué un bilan de cinq morts à Milwaukee : « Je présente mes plus sincères condoléances aux familles de Milwaukee où un méchant meurtrier a ouvert le feu dans une brasserie de Molson Coors, tuant cinq personnes ».


« C’est un jour horrible, horrible pour les employés ici. C’est une journée très dure pour tous ceux qui sont proches de cette situation », a déclaré dans l’après-midi le maire de la ville, Tom Barrett, qui s’est rendu sur les lieux de la fusillade.

Les motivations du tireur inconnues

De nombreux véhicules de police et de secours ont été déployés pour cette intervention. Plusieurs établissements scolaires situés à proximité du lieu des faits ont été placés en alerte et confinés le temps de l’intervention des forces de l’ordre. A ce stade, les motivations du tueur sont indéterminées.