États-Unis : Trois élèves tués et huit blessés lors d’une fusillade dans un lycée du Michigan

Une fusillade s'est déroulée ce mardi dans le lycée d'Oxford, près de Détroit, dans le Michigan. (capture écran Fox2)

Une fusillade a éclaté dans un lycée d’Oxford, près de Detroit, dans le Michigan (États-Unis) ce mardi après-midi. Trois élèves ont été tués, huit autres blessés. Un adolescent âgé de 15 ans a été interpellé.

Trois adolescents, un garçon de 16 ans et deux filles de 17 et 14 ans, ont été tués par balle ce mardi après-midi dans le lycée d’Oxford, situé dans le comté d’Oakland, peu avant 13 heures (heure locale, 19h à Paris), a annoncé le sous-shérif Michael G. McCabe au cours d’une conférence de presse. Il y a également huit blessés à déplorer, dont l’un qui serait un enseignant.

Un étudiant âgé de 15 ans, qui est en deuxième année dans ce même lycée où 1800 élèves sont scolarisés, a été interpellé par la police cinq minutes après le premier appel au 911 (le numéro d’urgence aux États-Unis, ndlr). L’alerte a été donnée à 12h51. L’adolescent a remis aux policiers l’arme de poing qu’il aurait utilisée et n’a pas opposé de résistance lors de son arrestation.

Le tireur présumé reste muet

De nombreux étuis ont été récupérés par les enquêteurs sur la scène de crime. Le suspect a ouvert le feu entre 15 et 20 fois selon les premiers éléments. « Pour le moment, nous pensons qu’il a agi seul », a précisé Michael G. McCabe, ajoutant que les enquêteurs avaient déterminé de quelle façon il est parvenu à pénétrer dans le lycée avec son arme à feu, sans en dire plus. « Il ne nous dit rien pour le moment », a précisé le sous-shérif.

Une vidéo amateur diffusée sur le réseau social TikTok montre des élèves confinés dans une classe dans le silence. Le tireur aurait alors tenté de pénétrer dans la salle, lorsque les adolescents ont décidé de prendre la fuite par une fenêtre.

« Il s’agit d’un problème uniquement américain auquel nous devons nous attaquer »

La gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, a réagi à cette fusillade mortelle qu’elle a qualifiée de « cauchemar de tous les parents ». « Il s’agit d’un problème uniquement américain auquel nous devons nous attaquer », a-t-elle réclamé. « Mais à ce stade, je pense que nous devons nous concentrer sur la communauté, les familles, en soutenant tous les premiers intervenants, y compris des personnes incroyables dans nos hôpitaux qui travaillent si dur pour sauver la vie de ceux qui se battent pour leur vie ».

« Mon cœur est avec les familles qui endurent le chagrin inimaginable de perdre un être cher », a déclaré le président américain Joe Biden lors d’une visite dans une école technique du Minnesota.