Eure : Un commissariat attaqué par une quinzaine d’assaillants aux cris d’«Allahu Akbar»


Le commissariat de Val-de-Reuil-Louviers a été pris d’assaut par une bande armée, dans la nuit de jeudi à vendredi (photographie Google)

L’assaut était bien préparé, et les deux policiers présents, en chemisette et bouclier de maintien de l’ordre, n’ont pas pu l’anticiper.

Vendredi vers 2 heures du matin, le commissariat de Val-de-Reuil-Louviers (Eure) a subi l’attaque d’une quinzaine de jeunes encagoulés et armés d’engins pyrotechniques et de projectiles. La scène de guerilla urbaine est impressionnante, relate Le Figaro, qui a pu consulter les enregistrements de vidéosurveillance.

Déterminés à pénétrer dans le commissariat

Une pluie de pavés et de projectiles s’est abattue sur le commissariat, suivis des cris « Allahu Akbar ! ». Les deux policiers présents dans les locaux, ont tout tenté pour faire face à l’assaut. « Bande d’enculés de Français ! », « Venez sortez on va vous cramer ! », une déferlante de menaces de mort et d’insultes accompagnaient les projectiles. En chemisettes et bouclier de maintien de l’ordre, ils ont subi des violences impressionnantes.

L’agression sous haute tension a duré une demie-heure et les assaillants étaient déterminés à pénétrer dans le commissariat, rapporte le quotidien.

Des renforts arrivent

Les deux fonctionnaires, surpris par l’attaque, ont répliqué au gaz lacrymogène. Finalement, des effectifs de la brigade anticriminalité (BAC) et d’autres policiers de divers services de sécurité publique sont arrivés en renfort.


Vers 2h30, l’attaque a été contenue et les agresseurs mis en fuite. L’heure du constat était venue : un drame a sans aucun doute été évité. Aucun blessé n’est à déplorer, mais les locaux et un véhicule ont subi de lourds dégâts.

Au total 115 projectiles retrouvés au sol ont été appréhendés par les policiers. Une enquête est ouverte pour faire la lumière sur ce déchaînement de violence.