Évasion d’un détenu dans le Gard : la gendarmerie lance un appel à témoins


La gendarmerie nationale a lancé un appel à témoins pour retrouver le détenu qui s'est évadé ce jeudi matin.

La gendarmerie nationale et le procureur de la République d’Alès ont décidé de lancer un appel à témoins visant le détenu qui s’est évadé ce jeudi matin.

Les faits se sont produits vers 09h15 alors que le détenu incarcéré au centre pénitentiaire de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), était conduit au Palais de justice d’Alès par un équipage du PREJ (Pôle de rattachement des extractions judiciaires) de Nîmes.

L’homme qui aurait 35 ans dont l’identité n’a pas été communiquée par les autorités à ce stade, a demandé aux agents pénitentiaires s’il pouvait uriner. L’équipage s’est arrêté sur la Nationale 110 à hauteur du petit village de Saint Théodorit (Gard). C’est à ce moment là que le détenu a pris la fuite alors qu’il était toujours menotté.

Écroué depuis 2016

Un large dispositif de gendarmerie incluant des équipes cynophiles et un hélicoptère, a été déployé, mais n’a pas permis de retrouver le fuyard. Ce dernier était incarcéré depuis 2016 pour des faits de vol notamment et n’est pas connu pour être radicalisé selon des sources concordantes. Il devait être libéré en 2020.

L’homme s’était déjà évadé dans le passé près de Bourg-en-Bresse (Ain) indique Objectif Gard.