Ex-conseiller d’Emmanuel Macron, Jérôme Peyrat est poursuivi pour violences conjugales


Jérôme Peyrat. (photo Wikimedia)

La victime s’est vu délivrer 14 jours d’Incapacité totale de travail (ITT), notamment pour « choc post-traumatique », lors d’un examen effectué par l’hôpital le jour des faits.

Jérôme Peyrat, ex-membre du cabinet présidentiel d’Emmanuel Macron, aurait commis des violences sur sa compagne lors d’une dispute qui a eu lieu en voiture à La Roque-Gageac (Dordogne), le 30 décembre 2019.

L’homme, qui est aussi le maire de cette commune, avait démissionné de ses fonctions auprès du président de la République au début du mois de janvier dernier, après l’ouverture de l’enquête. Il est poursuivi pour « violences conjugales » envers sa compagne et doit comparaître à la mi-avril devant le tribunal correctionnel d’Angoulême, a indiqué le parquet.

L’occasion pour lui « d’exposer les circonstances » des faits

Pour Jérôme Peyrat, ce procès va lui « permettre d’exposer enfin les faits et les circonstances dans lesquelles ça s’est passé », a-t-il déclaré à France Bleu. Il a ajouté qu’il allait « préparer cette étape sérieusement », avant de conclure : « Il s’agit également pour ma famille, mes proches, mes parents, mes enfants, de leur montrer l’homme que je suis ».