« Faire peur à cet État en toute légalité » : L’appel de certains Gilets Jaunes à retirer l’argent des banques.


Illustration D.R.

Le but non dissimulé de cet appel est de provoquer un « bank run » (une panique bancaire, ndlr) pour tenter de créer par ricochet une crise financière.

Plusieurs Gilets Jaunes, dont Maxime Nicolle, l’une des figures du mouvement, ont lancé un appel aux manifestants pour qu’ils retirent leur argent des banques ce samedi. C’est à cette date qu’aura lieu l’Acte 9 de la mobilisation.

« Retourner aux urnes, par les distributeurs »

Les appels à retirer massivement et simultanément l’argent des banques se multiplient sur les réseaux sociaux. Maxime Nicolles, alias Fly Rider, a lui même évoqué cette méthode, affirmant : « Beaucoup de gens vont retirer leur argent des banques. Beaucoup, beaucoup, beaucoup », dans une intervention en direct diffusée sur Facebook.

Un autre Gilet Jaune, dans une vidéo diffusée sur le réseau social a déclaré : « Pour l’Acte IX, nous allons faire peur à cet Etat en toute légalité et sans la moindre violence ».


Faire vaciller le système ?

Dans le cas de retraits massifs et sur une courte période, les établissements bancaires n’auraient pas assez de liquidités pour répondre à toutes les demandes. Il s’agit d’un phénomène appelé « bank run » qui pourrait déboucher sur une crise financière. Toutefois, en France, les risques de crise financière sont limités par le fonds de garantie des dépôts. Il permet aux clients des banques touchées d’être protégés et remboursés jusqu’à hauteur de 70 000 euros.

Un précédent en 2010

Le 7 décembre 2010, Eric Cantona avait appelé à un retrait massif et volontaire de l’argent épargné en banque. Une mobilisation avait suivi cet appel, mais elle était restée sans effet sur le système bancaire.