L'écrivain Frédéric Beigbeder en garde à vue à Pau dans une enquête préliminaire pour viol

Frédéric Beigbeder a été placé en garde à vue au commissariat de Pau ce mardi matin. La mesure a été levée en fin de journée et les investigations se poursuivent. Une femme a déposé une plainte pour viol, visant l'écrivain, l'été dernier.
L'écrivain Frédéric Beigbeder en garde à vue à Pau dans une enquête préliminaire pour viol
Frédéric Beigbeder, le 28 septembre 2021. (Jean-Luc Flémal / Belpress / Maxppp)
Par Actu17
Le mardi 12 décembre 2023 à 15:06 - MAJ mardi 12 décembre 2023 à 18:03

L'écrivain Frédéric Beigbeder a été placé en garde à vue ce mardi matin au commissariat de Pau (Pyrénées-Atlantiques), comme révélé par La République des Pyrénées. Le parquet de Pau n'a, dans un premier temps, pas souhaité préciser le motif de cette garde à vue. "Il ne s'agit pas d'une affaire liée aux stupéfiants, je ne ferai pas d'autres commentaires pour l'instant", a souligné le procureur de la République.

Frédéric Beigbeder était convoqué à 9 heures ce mardi au commissariat de Pau. En début d'après-midi, plusieurs sources ont indiqué que l'écrivain de 58 ans était interrogé dans le cadre d'une enquête préliminaire pour viol.

L'écrivain conteste les faits

"Le 23 juillet 2023, une femme se présentait au commissariat de police de Pau afin de déposer plainte contre Frédéric Beigbeder pour des faits de viol", a confirmé le procureur de la République de Pau, dans un communiqué en début de soirée. "Convoqué au commissariat de police de Pau ce 12 décembre 2023, Frédéric Beigbeder était placé en garde à vue. Il contestait les faits qui lui étaient reprochés".

La plaignante a déclaré avoir eu une première relation sexuelle avec l'écrivain, puis une seconde qui n'était pas consentie, durant la même nuit, dans une chambre d'hôtel, indique franceinfo. "A ce stade, l’enquête préliminaire doit se poursuivre, notamment aux fins d’accomplir certains actes sollicités par le conseil de Frédéric Beigbeder. La mesure de garde à vue de ce dernier a donc été levée", ajoute le magistrat.

LES PLUS LUS