Fillette violée dans la Vienne : le suspect principal est accusé d’un autre viol, il a déjà été condamné à 18 reprises


Illustration Actu17 ©

Un homme âgé de 31 ans est notamment accusé d’avoir enlevé et violé une petite fille de 9 ans dans la Vienne ce dimanche. Le procureur de la République de Poitiers a donné de plus amples détails sur ce dossier lors d’une conférence de presse ce mardi après-midi.

Il a été interpellé au terme d’une course-poursuite avec la police ce lundi à Saumur (Maine-et-Loire). Cet homme âgé de 31 ans était toujours en garde à vue ce mardi soir. Il est accusé d’avoir commis de multiples faits, notamment criminels, en l’espace de quelques jours.

Son parcours a débuté ce vendredi vers 18h30 lorsqu’il a frappé à la porte d’une femme de 74 ans à Varennes-sur-Loire, près de Saumur, avant de la violer. Le mis en cause a ensuite volé le véhicule de sa victime pour prendre la fuite, une Citroën C3 grise, ainsi que les moyens de paiements de cette dernière.

Il est réapparu dimanche vers 11 heures lorsqu’il a tenté d’agresser une joggeuse sur la commune de Noiron, située à une dizaine de kilomètres de Villiers. Elle ne s’est pas laissée faire et l’agresseur a finalement pris la fuite.

« Il s’est emparé d’elle violemment, elle s’est débattue »

L’homme s’en est ensuite pris à une fillette de 9 ans vers midi, dans le petite village de Villiers, où 900 habitants vivent. « Elle était partie acheter du pain et rentrait chez elle lorsque l’individu est descendu de son véhicule. Il s’est emparé d’elle violemment, elle s’est débattue », a détaillé le procureur de la République, Michel Garrandaux, cité par Le Parisien.


La petite fille a été emmenée à un kilomètre de là, dans un endroit isolé, où elle a été violée. « Il l’a abandonnée sur place, la fillette est rentrée seule à son domicile », a détaillé le magistrat.

La petite fille extrêmement choquée a été en capacité de donner une description précise de son agresseur et du véhicule utilisé par ce dernier. Des informations qui ont permis aux enquêteurs de faire le lien avec le viol de la septuagénaire, mais également avec l’agression ratée de la joggeuse. Les forces de l’ordre ont alors recherché activement la Citroën C3 du mis en cause, qui a donc été localisée lundi après-midi à Saumur par la police.

Déjà condamné à 18 reprises

Le conducteur et son passager qui a tenté de prendre la fuite ont été interpellés et placés en garde à vue. Ce dernier qui est âgé de 27 ans, a été mis hors de cause et remis en liberté. Quant au suspect principal âgé de 31 ans, il est issu de la communauté des gens du voyage et a déjà eu affaire à la justice par le passé.

Son casier judiciaire comporte en effet 18 mentions, notamment pour violences conjugales, vols, trafic de stupéfiants et pour un homicide involontaire qui a eu lieu sur la route. Le trentenaire est par ailleurs mis en cause « pour des faits de nature sexuels intrafamiliaux », pour lesquels l’enquête se poursuit.

L’homme doit être déféré ce mercredi au parquet d’Angers concernant l’enquête sur le viol de cette femme de 74 ans indique France Bleu. Par la suite, il sera transféré à Poitiers pour être interrogé par les enquêteurs au sujet de l’enlèvement et le viol de la fillette, à Villiers. Les résultats des prélèvements ADN qui doivent arriver dans les prochaines heures permettront aux enquêteurs d’obtenir des confirmations dans ce dossier criminel.