Financement du terrorisme : six suspects interpellés dans le Bas-Rhin, dont la mère d’un des tueurs du Bataclan


Illustration. (PhotoPQR/Maxppp)

Opération de police ce mardi matin dans le Bas-Rhin. Cinq suspects ont été interpellés par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et ceux du RAID, dont la mère de Foued Mohamed-Aggad, l’un des trois terroristes du Bataclan.

Les policiers ont pénétré dans une maison de Wissembourg, située dans la rue Neuve, à 6 heures, après avoir fait exploser la porte d’entrée rapporte le quotidien Les Dernières nouvelles d’Alsace. Il s’agit du pavillon où vit la mère de Foued Mohamed-Aggad, l’un des tueurs du Bataclan.

Les hommes de la DGSI et du RAID sont restés un peu moins de deux heures sur place. La mère du terroriste, âgée de 54 ans, a été interpellée, tout comme un second suspect au même moment, dans la même commune. Deux autres personnes ont été arrêtées à Strasbourg. Une tante de Foued Mohamed-Aggad a quant à elle été interpellée à Keffenach, un petit village d’Alsace. En outre, un sixième suspect a été interpellé en Gironde précise le quotidien.

Soupçonnés de financement du terrorisme

Ce coup de filet a eu lieu dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet national antiterroriste (PNAT). Les six suspects auraient apporté un soutien financier à Foued Mohamed-Aggad et à son épouse strasbourgeoise Hadjira en 2014-2015, alors que le couple se trouvait en Syrie. Plusieurs milliers d’euros leur auraient été envoyés.

Les deux mis en cause arrêtés à Strasbourg seraient les parents d’Hadjira. Cette dernière avait rejoint le terroriste en Syrie, en 2014. Elle avait eu une fille l’année suivante en Irak et aurait été tuée avec son enfant dans un bombardement, au début de l’année 2018.

Le procès des attentats du 13-Novembre doit débuter le 8 septembre prochain et doit durer jusqu’au 22 mars 2022. Vingt personnes vont comparaître, dont Salah Abdeslam, le seul terroriste survivant de ces attentats qui ont fait 137 morts.