Financement libyen présumé : l’ancien ministre Claude Guéant mis en examen pour «association de malfaiteurs»


Claude Guéant, le 15 mai 2019. (photo Vincent Isore/IP3 Press/Maxppp)

L’ancien ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, a fait l’objet d’une mis en examen supplétive dans le dossier du financement libyen présumé de la campagne de 2007.

Claude Guéant a été mis en examen pour « association de malfaiteurs » dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de 2007, annonce le parquet national financier.

L’ex-directeur de la campagne victorieuse de Nicolas Sarkozy avait déjà été mis en examen pour « corruption » dans cette même affaire. Il a été entendu ce mercredi au tribunal judiciaire de Paris par la juge d’instruction Aude Buresi, en charge du dossier.

Principal accusateur de l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy, Ziad Takieddine est revenu sur ses déclarations initiales concernant les soupçons de financement libyen, le mois dernier. « Le principal accusateur reconnaît ses mensonges. Jamais il ne m’a remis d’argent, jamais il n’y a eu de financement illégal de ma campagne de 2007 », avait alors réagi Nicolas Sarkozy dans un communiqué, se félicitant que « la vérité éclate à nouveau ».

L’ancien président a été mis en examen pour « association de malfaiteurs » le 16 octobre dernier dans cette affaire, ainsi que son ex-collaborateur Thierry Gaubert, le 31 janvier. L’ex chef de l’État est actuellement jugé au tribunal judiciaire de Paris dans l’affaire dite « des écoutes » pour « corruption active » et « trafic d’influence ».