Finistère : Un homme retrouvé mort dans sa voiture, 30 mètres en contrebas d’une falaise


Le corps d’un Plonévézien porté disparu depuis mardi a été retrouvé dans sa voiture au pied d’une falaise dans le Finistère. (photo SDIS 29)

Pas moins de dix hélitreuillages ont été nécessaires pour acheminer le matériel et les intervenants afin de désincarcérer le corps de la victime prise au piège dans son véhicule.


Les gendarmes ont été alertés samedi après-midi par un promeneur, qui a aperçu un pare-choc de voiture sur la plage de Pentrez, à Saint-Nic (Finistère). Ils ont alors fait identifié l’immatriculation qui était visible et ont constaté qu’elle correspondait au véhicule d’un homme porté disparu mardi dernier. Sa compagne avait signalé sa disparition inquiétante jeudi, relate Le Télégramme.

Des recherches ont été immédiatement entreprises dans le secteur, par les gendarmes, la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) et les pompiers, et ont duré jusqu’au soir. En vain. Elles ont repris le lendemain matin au sud de Sainte-Anne de la Palud, à Plonévez-Porzay. C’est là que l’homme, âgé de 53 ans, avait l’habitude d’aller se promener.

La voiture retrouvée 30 mètres en contrebas d’une falaise

« Cela a permis d’apercevoir en fin de matinée, au pied des falaises, à la pointe de Beg ar Véchen, un véhicule », a indiqué la commandante Aurélie Muscat au quotidien régional. Aucun accès piéton ne permettant d’atteindre la voiture, la brigade nautique de Fouesnant a été dépêchée sur place.

En parallèle, l’hélicoptère de la formation aérienne de la gendarmerie de Rennes a été aussi appelé en renfort et est arrivé sur place à 13h15. « À marée montante, une dizaine d’hélitreuillages ont été nécessaires pour acheminer les moyens humains et matériels à 30 mètres en contrebas des falaises », a indiqué le SDIS 29 au quotidien Côté Quimper.


Un technicien de l’identification criminelle de Quimper a procédé aux constatations sur place puis les sapeurs-pompiers ont pu désincarcérer la victime décédée. Le corps a été hélitreuillé. L’opération, qui a mobilisé les gendarmes, la SNSM et une dizaine de pompiers s’est terminée vers 19 heures. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur ce drame.