Fourgon de police attaqué à Lyon : un suspect de 23 ans placé en garde à vue


(capture écran vidéo policier)

Deux policiers qui se trouvaient dans leur fourgon avaient été attaqués par des dizaines d’individus le 16 février dernier en marge de l’acte 14 des Gilets jaunes. Un suspect a été interpellé.

Les enquêteurs de la sûreté départementale du Rhône ont identifié un suspect près de 4 mois après les faits. Il a été interpellé et placé en garde à vue. L’homme qui est âgé de 23 ans est défavorablement connu des services de police et revendique son appartenance à la mouvance anarchiste a annoncé la police.

Ce samedi 16 février, les policiers de la CRS autoroutière Rhône-Alpes de Chassieu avaient été attaqués par des dizaines d’individus alors qu’ils passaient sur l’autoroute A7. Les agresseurs avaient envahi la chaussée et le fourgon des fonctionnaires avait été caillassé et très dégradé.

Soupçonné aussi d’avoir blessé un policier

Le mis en cause qui a été placé en garde à vue est soupçonné d’avoir participé à l’attaque du fourgon de police en montant sur le capot en donnant des coups de pied.

L’homme qui habite Lyon est aussi accusé d’avoir lancé de nombreux projectiles sur les forces de l’ordre, blessant un policier qui s’est vu attribuer 8 jours d’ITT (Incapacité totale de travail) précise Le Progrès.

Plusieurs vidéos montrant les faits avaient été diffusées sur les réseaux sociaux, notamment celle du policier qui était assis sur le siège passager, gardant son sang froid. Un autre fourgon de police avait été la cible d’une attaque similaire une demi-heure auparavant, au même endroit.