Français tués au Niger : l’attaque était préméditée, les victimes ont été exécutées après une course-poursuite


Le véhicule de l'ONG Acted a été retrouvé carbonisé après l'attaque. (photo Twitter/DR)

L’enquête progresse au Niger après l’attaque armée dans laquelle huit personnes dont six Français ont été tués, dimanche.

Le parquet nationale antiterroriste (PNAT) a ouvert une enquête ce lundi après l’attaque sanglante qui a coûté la vie à six Français au Niger, dans la zone de Kouré. Les onze enquêteurs français rentreront ce samedi après voir mené des investigations sur place, avec l’aide des autorités nigériennes explique BFMTV.

Selon les premiers éléments récoltés par les enquêteurs, l’attaque était préméditée et élaborée. Elle ne visait pas spécifiquement les victimes qui appartenaient à l’association humanitaire Acted, mais les occidentaux.

Les assaillants qui étaient à moto ont pris en chasse le 4×4 des victimes sur plusieurs centaines de mètres. Ils ont ouvert le feu sur la voiture des humanitaires jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent, et les ont exécutés précise RTL, ne leur laissant aucune chance. Les auteurs avaient l’intention de tuer et pas seulement de dépouiller ces derniers.

Des témoins et des salariés de la réserve de girafes ont également pu être entendus par les enquêteurs. Le 4×4 d’Acted était le seul véhicule transportant des visiteurs occidentaux dans le parc ce jour-là.


Une cérémonie à Orly ce vendredi après-midi

L’avion transportant les corps des six Français s’est posé à l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne) vers 15 heures ce vendredi. Une cérémonie présidée par le Premier ministre Jean Castex se déroulera à 16 heures, en présence des familles des défunts.

Le chef du gouvernement sera accompagné par Eric Dupond-Moretti, le garde des Sceaux, et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé notamment des Français de l’étranger.