Fuites au BAC : 6 autres candidats placés en garde à vue à Paris et à Marseille


Illustration. (Shutterstock)

13 personnes ont été placées en garde à vue ce mardi matin dans l’enquête sur les fuites du sujet du BAC. Six autres candidats ont été interpellés et placées à leur tour en garde à vue.

Nouvelles interpellations ce mercredi matin. Cinq autres candidats au BAC ont été interpellés à Paris avant d’être placés en garde à vue a indiqué le parquet de Paris. Un sixième suspect avait été interpellé à Marseille ce mardi soir. Les 13 gardes à vue des suspects interpellés ce mardi ont été prolongées à l’exception d’une qui a été levée.

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour « fraude aux examens, abus de confiance et recel » le 21 juin dernier, après plusieurs révélations faisant état de fuites des sujets des épreuves de maths des séries ES et L, du BAC. Les documents ont été échangés par la messagerie WhatsApp ou par SMS avait précisé le ministère de l’Éducation nationale.

L’enquête est menée par les policier de la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne.