Fusillade à Marseille : les deux jeunes femmes blessées par balles seraient des victimes collatérales


Illustration. (photo Guillaume Bonnefont/IP3 Press/Maxppp)

Une nouvelle fusillade a fait deux blessés ce dimanche soir à Marseille. Une jeune femme de 19 ans est en état de mort cérébrale. Deux suspects sont recherchés et des questions restent en suspens. Les deux victimes étaient-elles les cibles des tireurs ?

Les policiers ont été alertés vers 22h15 ce dimanche soir pour des coups de feu dans l’impasse Jolie Manon, située dans le quartier de la Belle-de-Mai de Marseille (3e). Un lieu connu pour être un point de deal. Sur place, ils n’ont trouvé aucune victime mais de nombreux étuis de calibre 9 et 12 mm au sol indique une source proche de l’enquête.

Les forces de l’ordre ont ensuite reçu un appel de l’hôpital Européen de Marseille indiquant que le personnel médical venait de prendre en charge deux jeunes femmes blessées par balles, et qu’elles avaient été déposées en voiture par deux hommes.

Rapidement sur place, les policiers sont tombés sur une Renault Mégane qui était criblée de balles. Du sang était présent sur les sièges arrières du véhicule précise cette même source. Un jeune homme a alors expliqué aux policiers qu’il avait été la cible de coups de feu alors qu’ils se trouvaient avec les deux jeunes femmes et un troisième individu.

Deux tireurs encagoulés

Plus exactement, il a déclaré que les deux jeunes femmes étaient restées seules dans la voiture, le temps qu’il aille acheter des produits stupéfiants dans l’impasse Jolie Manon. Durant ce laps de temps, une voiture est arrivée et deux hommes encagoulés ont ouvert le feu à de multiples reprises, avant de prendre la fuite, selon son récit.


Voyant que les deux jeunes victimes étaient grièvement blessées, le jeune homme et sa connaissance sont remontés dans leur voiture et les ont transportées à l’hôpital. L’homme a été auditionné pour les besoins de cette enquête qui a été confiée à la police judiciaire de Marseille.

Par ailleurs, il avait déjà échappé à un règlement de comptes en 2019. Ce dernier est connu des services de police. L’homme qui l’accompagnait avait pris la fuite lorsque les forces de l’ordre sont arrivées. Il est recherché, tout comme les deux auteurs.

Touchée à une dizaine de reprises

Concernant les deux jeunes femmes qui sont inconnues des services de police, l’une qui est âgée de 19 ans, a été touchée par balles à une dizaine de reprises, au thorax, à l’abdomen ainsi qu’à la tête. Elle est en état de mort cérébrale selon cette même source. La seconde victime âgée de 17 ans, a été touchée au bras gauche et à un genou. Ses jours ne sont pas en danger.

Ces dernières sont-elles des victimes collatérales de ce règlement de comptes ? Tout laisse à penser que oui. Le procureur de la République s’est rendu sur place dans la nuit. Les investigations se poursuivent.