Fusillade à Sète : une vingtaine de tirs, 7 interpellations, des armes et de la drogue saisies


Illustration. (Gérard Bottino/shutterstock)

Une fusillade a éclaté entre deux groupes en pleine rue à Sète (Hérault) ce jeudi matin, semant la panique. Une opération de police à laquelle le RAID a participé, a permis d’interpeller sept suspects. Des armes et de la drogue ont été saisies.

L’alerte a été donnée à 11h15. Plusieurs personnes ont composé le « 17 » et ont expliqué qu’elles étaient témoins d’une fusillade en pleine rue entre deux groupes d’individus, dans le quartier de l’Île-de-Thau à Sète, non loin du centre commercial.

Les forces de l’ordre rapidement déployées n’ont trouvé personne sur place. Des témoins ont confirmé qu’il y avait bien eu une fusillade mais que les protagonistes avaient pris la fuite, précisant que des suspects s’étaient réfugiés dans un appartement situé à proximité.

24 étuis de calibre 9 mm

Les policiers ont dans le même temps pu constater qu’il y avait bien eu de nombreux coups de feu puisqu’ils ont découvert pas moins de 24 étuis de calibre 9 mm au sol. L’un des tirs a atterri dans le mur du logement d’une personne âgée précise une source proche de l’enquête.

Devant cette situation, l’antenne du RAID de Montpellier a été sollicitée. Une opération de police a été organisée visant le logement où les suspects s’étaient retranchés. Les policiers d’élite ont pénétré à l’intérieur à 13h45 et ont interpellé sept individus. Âgés de 20 à 28 ans pour cinq d’entre eux et de 32 et 48 ans pour les deux autres, ils ont été placés en garde à vue. Ces derniers sont tous déjà connus des services de police.

Les enquêteurs de la police judiciaire ont été chargés de réaliser la perquisition de cet appartement. Et ils ont fait de nombreuses découvertes à l’intérieur. Des armes ont été saisies : deux fusils dont l’un de calibre 12, deux armes de poing chargées, et un chargeur de fusil d’assaut. Des cagoules, des gants et des munitions de calibre 7,65 et 9 mm ont aussi été découverts. Les fonctionnaires ont également mis la main sur une vingtaine de pochons d’herbe de cannabis et sur dix bonbonnes de cocaïne. Un véhicule stationné à proximité dont les clefs ont été trouvées dans cette habitation, a été saisi.

La piste d’une guerre de territoire entre bandes rivales, sur fond de trafic de stupéfiants, ne fait que peu de doute pour les policiers, d’autant que d’autres incidents se sont produits dans ce même quartier ces derniers mois. D’autre part, les forces de l’ordre n’ont pas trouvé de blessé suite à cette fusillade et aucune victime ne s’est présentée dans les hôpitaux du secteur.

Les investigations ont été confiées conjointement au Service régional de police judiciaire (SRPJ) et à la sûreté urbaine, par le parquet.

Le maire annonce des renforts de police

« Suite à cette fusillade et à l’intervention du RAID j’ai saisi le cabinet du Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dont je salue la réactivité », a écrit le député de l’Hérault (Agir), Christophe Euzet, sur Twitter, peu après les faits. « Des renforts de police seront envoyés dès demain à Sète. Je reste pleinement mobilisé sur ce dossier au côté de l’ensemble des acteurs ».